Gilbert Ysern
Gilbert Ysern | AFP - FRANCK FIFE

Ysern :"Ca n'aurait pas été bien pour les joueurs"

Publié le , modifié le

Le directeur du tournoi, Gilbert Ysern, et ses adjoints ont dû répondre aux questions des médias, surpris par l’horaire de la finale, perturbée par la pluie et reportée à lundi.

Q : Pourquoi ne pas avoir commencé à 13h ou 14h ?

R : "La télé ne dicte pas la programmation. Il y a des attentes des différents diffuseurs, mais ce n’est pas le seul facteur. Nous ne savions pas tous à quelle heure la pluie allait tomber. Nous n’avons pas commencé plus tôt car différentes dispositions sont prises des mois en amont de l’événement. On ne peut pas dire à tous les diffuseurs dans le monde de changer leur grille de programme la veille pour le lendemain."

Q : Etait-ce une mauvaise décision de jouer à 15h ?

R : "Je ne pense pas que ça ait été une mauvaise décision puisque nous avions plus de six heures de jeu devant nous. Mais je ne pense pas que commencer à 15h soit une mauvaise idée. Certaines finales sont longues, d’autres plus courtes. Celle de Melbourne était longue, mais c’est une exception."

Q : On savait que le temps allait se détériorer…

R : "Vendredi matin, les prévisions disaient qu’il pleuvrait beaucoup dans la matinée et que le ciel serait dégagé dans l’après-midi. Hier, en fin d’après-midi, les prévisions météorologiques montraient des averses de temps en temps et pas des nuages groupés. C’est de la météo, ce n’est pas 100% sûr. Un toit est prévu. Mais c’est dans cinq ans. Il va falloir croiser les doigts pour les années à venir. Le match est remis à demain parce que nous y sommes obligés. Cela peut se produire n’importe quel jour de la semaine."

Q : Et quelles seront les conditions lundi ?

R : "Les prévisions pour demain ne sont pas excellentes. Mais elles sont ok entre 13h et 17h. Nous aurons seulement quelques ondées. Nous ne pouvons pas démarrer trop tôt parce-que les joueurs ont attendu la décision jusqu’à huit heures moins le quart."

Q : Pourquoi ne sont-ils pas en train de jouer maintenant ?

R : "Parce-que les dernières prévisions à 19h30 disaient qu’il pleuvrait jusqu’à 20h15. Le temps de préparer le court, de ramener les joueurs et de se rééchauffer… Ce n’aurait pas été bien de faire revenir les joueurs pour leur dire de finir demain."

Q : Et les billets ?

R : "Notre objectif est que tout le monde puisse revenir demain. Pour les autres, la plate-forme internet permettra on l’espère les échanges et les reventes de billets."