Earvin Ngapeth face à la Slovénie.
Earvin Ngapeth face à la Slovénie. | John MACDOUGALL / AFP

Volley : La France bat la Slovénie en cinq sets et s'offre la finale du TQO

Publié le , modifié le

Débordée pendant deux sets par la Slovénie jeudi en demi-finale du tournoi de qualification olympique (TQO), l'équipe de France a effectué une magnifique remontée pour finalement s'imposer en cinq sets (13-25, 22-25, 25-14, 25-21, 15-9). La France est toujours en vie et jouera son ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo en finale vendredi face l'Allemagne, qui a écarté la Bulgarie (25-20, 25-23, 20-25, 25-23).

Quelle sensation ! Menée deux sets à zéro, l'équipe de France a tout remonté face à la Slovénie jeudi pour remporter sa demi-finale du tournoi de qualification olympique (TQO) à Berlin (13-25, 22-25, 25-14, 25-21, 15-9). Les Bleus se sont fait très peur, mais ils ne sont plus désormais qu'à un match d'un billet de qualification pour les Jeux Olympiques 2020 à Tokyo. Ils affronteront en finale la Bulgarie ou l'Allemagne. 

Pourtant, que ce fut mal engagé pour les hommes de Laurent Tillie. Dominés dans les grandes largeurs par les Slovènes pendant deux sets, les Bleus ont encaissé d'entrée un cinglant 25-13. Noyés défensivement face à l'agressivité slovène, les coéquipiers de Jenia Grebennikov ont tourné à deux sets à rien, et on se disait alors que la domination slovène ferait sortir les Bleus par la petite porte. 

L'orgueil des Bleus

Petit à petit, la France est revenue, à l'orgueil. Les deux sets suivants ont été la presque symétrie des deux premiers, mais à l'avantage des Bleus. A la faveur d'un cinglant 11-1 au milieu du troisième set - sans doute le tournant du match - les Tricolores ont repris confiance en même temps qu'ils ont montré à la Slovénie qu'ils n'étaient pas morts.

Le troisième set facilement en poche (25-14), les Bleus ont progressivement pris la mesure des Slovènes de plus en plus en difficulté face au bloc français. La quatrième manche, arrachée en patron (25-21) n'a jamais vraiment semblé pouvoir leur échapper.

Une finale franco-allemande

Battus au cinquième set la veille par les Pays-Bas lors du dernier match de poule, les Bleus ont tenu compte de leurs erreurs. A 3-3, Antoine Brizard est sorti de sa boite pour faire souffrir le martyr aux Slovènes sur son service, avec notamment deux aces surpuissants de suite pour donner cinq points d'avance aux Français (8-3).

Derrière un Earvin Ngapeth euphorique, les Bleus ne touchent alors plus terre et empochent la dernière manche (15-9). Miraculés, les Bleus sont en finale du TQO et ne sont plus qu'à un pas de leur rêve olympique à Tokyo. En finale, la France n'affrontera pas la Bulgarie, qui avait dominé les Bleus en poule (3-2) mais bien l'Allemagne, vainqueur en quatre sets des Bulgares (25-20, 25-23, 20-25, 25-23).