Victoria Ravva
Victoria Ravva | IP3 PRESS/MAXPPP

Une quatrième finale pour les Cannoises

Publié le , modifié le

Les volleyeuses de Cannes se sont qualifiées pour leur quatrième finale de la Ligue des champions en battant les Italiennes de Villa Cortese 3 sets à 1 (25-17, 26-24, 27-29, 25-15) samedi à Bakou. Après avoir remporté l'épreuve en 2002 et 2003 et perdu en finale en 2006, elles viseront un troisième titre dimanche face aux Turques de Fenerbahçe, victorieuses des Russes de Kazan 3 sets à 1 (17-25, 25-23, 25-17, 25-18) dans l'autre demi-finale.

Victoria Ravva (joueuse de Cannes): "C'était un match difficile nerveusement. Je suis vraiment très heureuse. Quand je pense à toutes ces équipes qu'on a laissées derrière nous, c'est juste magique. Je suis très fière de mon équipe. Demain il faudra montrer notre meilleur niveau et se faire plaisir. Si l'adversaire est vraiment plus fort, il n'y aura rien à regretter. Cette année on a gagné en combativité et en jeu collectif. Ca nous aide dans les moments difficiles." /p>

Déjà miraculées en quarts de finale, où elles avaient défendu six balles de  match face au tenant du titre de Günes Istanbul, les coéquipières de Victoria  Ravva ont encore fait preuve d'un sang-froid et d'un coeur énormes.Elles ont d'abord défendu deux balles de deuxième set dans lequel elles  étaient menées 24-22 avant de remporter les quatre points suivants, sur trois  attaques de Tetyana Kozlova à l'aile et un ace de Tina Lipicer Samec. Elles ont ensuite failli faire encore plus fort dans la troisième manche où  elles sont revenues de 24-21 à 24-24, grâce encore à une Kozlova décisive, pour  ensuite se procurer deux balles de match.Malheureusement, Kozlova a cette fois été contrée et Villa Cortese a fini  par gagner, à sa cinquième occasion, le set qu'il méritait. Pour les  Azuréennes, cela n'allait être qu'un incident de parcours.

Yan Fang (entraîneur de Cannes): "L'histoire continue! Je suis très fier de mes joueuses. Encore une fois elles n'ont pas lâché dans les moments difficiles. Elles ont encore remonté des écarts incroyables, c'est ce qui fait notre force. En finale, il faudra élever encore notre niveau de jeu".

Seule équipe présente au Final Four à avoir déjà gagné la C1, elles ont  repris sans s'affoler leur domination pour assommer le quatrième set. Mais si leur victoire a été palpitante et renversante, elle a aussi répondu  à une certaine logique face à une jeune équipe qu'elles avaient déjà battue à deux reprises en poules cette saison. Les Cannoises devront rééditer une performance au moins aussi solide en finale. Il  faudra retrouver la même qualité de service qui a souvent anesthésié la  réception italienne samedi et la même dissuasion au contre. Il faudra aussi limiter les erreurs comme au premier set face à Villa Cortese. Et surtout, il faudra sans doute un peu plus encore afin de réussir ce qui serait  forcément un exploit.

Christian Grégoire