volley pretexte 042011
. | AFP

Pas de quarts pour les filles

Publié le , modifié le

L'équipe de France féminine a été éliminée par la République tchèque 3 sets à 1 (25-21, 23-25, 25-14, 25-14) en match de barrage pour l'accession aux quarts de finale de l'Euro-2011 dames de volley, mercredi à Belgrade. Elles quittent cet Euro avec trois défaites contre des équipes mieux classées qu'elles, la Serbie, l'Allemagne et la République tchèque, et une seule victoire obtenue devant une Ukraine très diminuée.

Cet unique succès leur a permis de rentrer dans le Top 12 européen et de faire mieux qu'en 2009 (14e), lorsqu'elles étaient tombées dans une poule extrêmement difficile. Mais elles n'ont pu faire aussi bien qu'en 2007 (8e). Tout au long du tournoi, les Bleues ont payé leur incapacité à maintenir sur la durée le même niveau de jeu.

Face à la République tchèque, mieux classée dans la hiérarchie mondiale (21e contre 42e), elles ont bien tenu la comparaison dans les deux premiers sets. En s'appuyant sur un excellent service, un bloc efficace et une réception pour une fois de qualité, elles ont pris les devants (13-9) dans la première manche. Mais leur manque récurrent d'efficacité en attaque et une légère crispation dans les moments clés, ne leur ont pas permis de conclure.

Portées par leur capitaine Anna Rybaczewski (17 points au final), aussi à son avantage en attaque qu'au bloc, elles sont reparties de plus belle dans le deuxième set (16-10) et ont cette fois-ci su résister au retour des Tchèques, revenues à 23-22. Mais, peut-être inconsciemment satisfaites d'avoir pris au moins un set et sans doute usées physiquement, les Tricolores ont complètement subi dans les deux derniers sets, se montrant incapables de contrecarrer les offensives de la pointue tchèque Aneta Havlickova (28 points).

Italie et Turquie en demi-finale

En parallèle, l'Italie, double tenante du titre, s'est qualifiée sans problème pour les demi-finales en battant les Pays-Bas (3-1), mais la sensation est venue de la Turquie, qui a sorti (3-0) la Russie, double championne du monde. La Turquie, qui avait dû en passer par les barrages pour accéder aux quarts, après avoir pris la 2e place de son groupe derrière l'Italie, a réussi un exploit face aux Russes, humiliées 27-25, 25-21, 25-19. Douzième au classement mondial et sixième nation européenne, la Turquie n'est pas une faire-valoir. Mais sa victoire surprend, surtout par son ampleur.

En demi-finale, les Turques retrouveront l'Italie, sacrée en 2007 et 2009, et médaillée d'argent en 2001 et 2005, qui n'a guère été inquiétée par les Pays-Bas, battus 3 sets à 1 (25-21, 25-20, 21-25, 25-18). Italiennes et Turques s'étaient déjà rencontrées en phase de poule, les premières s'imposant au tie-break. 

Gilles Gaillard