Les volleyeurs français continuent

Les volleyeurs français continuent

Publié le , modifié le

Deuxième match du deuxième tour du championnat du monde et deuxième victoire pour l'équipe de France de volley, qui l'a emporté (3 sets à 1) jeudi devant l'Australie (25-22, 25-18, 30-32, 25-17). Encore une fois très appliquée, même si elle péché dans la finition dans le 3e set, la France très solide en défense n'a jamais vraiment tremblé.

Contrairement à leur précédent match, face aux Argentins, mercredi, où ils avaient eu besoin d'un set pour se mettre en jambes,les Français  ont imposé leur rythme d'entrée. Guidés par leur moteur Earvin Ngapeth, déjà étincelant mercredi, ils ont survolé les deux premières manches.
Leur seul tort a été d'avoir manqué de tranchant pour conclure la partie.  Ils ont notamment gaspillé quatre balles de match dans le troisième set, où les  Australiens sont revenus grâce à la puissance du colosse Thomas Edgar, qui  avait déjà fait beaucoup de mal aux Bleus lors de la Ligue mondiale.

Au lieu de gamberger, les Français ont gardé leur calme et repris le  contrôle de la partie. Après des attaques fulgurantes de Nicolas Le Goff et  Kevin Tillie, et un service gagnant d'Antonin Rouzier, les Français avaient  déjà pris le large (10-4). Après un contre de Ngapeth, les Australiens chancelaient (15-7). A 20-11,  les Tricolores semblaient quasiment assurés de remporter la partie mais ils allaient, une nouvelle fois, gâcher un peu de leur avance.

 L'écart était néanmoins trop conséquent. Après un temps mort salutaire du  sélectionneur Laurent Tillie (à 21-16), Nicolas Le Goff allait relancer la  machine bleue sur une attaque plein axe (22-16).    C'est finalement le capitaine Benjamin Toniutti qui concrétisait la  domination française sur un service court, que les Australiens ne parvenaient  pas à réceptionner.

Laurent Tillie a pu encore faire tourner son effectif, avec de la réussite, dans un collectif qui manque forcément de fraîcheur après l'enchaînement des matches. Notamment dans les moments décisifs, les tricolores ont su faire les ajustements nécessaires pour empêcher les Australiens de prendre confiance.

Avec ce nouveau succès, le cinquième d'affilée, ils prennent leur  revanche sur la sélection australienne, qui les avait privés, fin juillet du  Final Six de la Ligue mondiale. Les voilà plus que jamais leaders de leur groupe et quasiment qualifiés pour le 3e tour. 

Christian Grégoire