Cuba souffre, la Bulgarie trébuche

Publié le , modifié le

L'équipe de Cuba, vice-championne du monde en titre, s'est mise en difficulté en chutant pour la deuxième fois d'affilée, contre l'Allemagne, mercredi au Mondial de volley-ball messieurs en Pologne, où la Bulgarie s'est fait surprendre par le Canada.

Le Brésil, triple tenant du titre, et la Russie, championne olympique et  d'Europe, ont à l'inverse battu sans difficulté la Tunisie et l'Egypte (3 sets  à 0) pour obtenir leur deuxième succès et conserver, chacun, la tête de leur  groupe.

Dans la poule C, celle des Russes, les Canadiens ont réussi un joli coup  face aux Bulgares en s'imposant au tie-break après avoir été menés 2 manches à  1 (25-17, 17-25, 25-20, 24-26, 8-15). "Nous avons perdu le dernier set au  mental. Nous voulions absolument abréger le match et la perte de la quatrième  manche nous a fait mal. C'était un moment crucial. Ensuite, les joueurs n'y  croyaient plus", a commenté le sélectionneur bulgare, Plamen Konstantinov. C'est la première victoire dans la compétition pour le Canada, atomisé lors  de son match inaugural (0-3) contre la Russie, qui a elle enchaîné (25-22,  25-15, 25-15) face à des Egyptiens hors sujet. Les Chinois ont imité l'équipe  slave en signant un deuxième succès de suite, 3 sets 1 (20-25, 25-19, 25-20,  25-20), contre le Mexique.

Dans la poule B, Cuba a fait illusion en trois manches (25-16, 25-21,  25-19) face à la sélection allemande, portée par un György Grozer étincelant.  L'attaquant d'origine hongroise, vainqueur de la Ligue des champions la saison  passée avec le Lokomotiv Belgorod, a inscrit 19 points. Battue d'entrée par la Finlande (3-2), qui a confirmé mercredi en écrasant  la Corée du Sud (25-22, 26-24, 25-15), l'équipe cubaine n'aura pas le droit à  l'erreur lors de ses deux prochaines rencontres contre la sélection asiatique  et les Tunisiens, surclassés (25-18, 25-10, 25-17) par des Brésiliens trop  forts.

AFP

Mondial de Volley