Earvin Ngapeth
Earvin Ngapeth échappe à sa condamnation. | JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

L'international français Earvin Ngapeth échappe à une condamnation

Publié le , modifié le

La star du volley tricolore Earvin Ngapeth a échappé vendredi 23 mars à une condamnation en appel. Le 4 avril 2016, le tribunal correctionnel avait condamné le volleyeur à trois mois de prison avec sursis et 3.000 euros d'amende pour des coups portés à ce contrôleur de la SNCF en juillet 2015. Par la suite, il avait été relaxé du délit d'entrave à la mise en marche d'un train. Dans sa décision rendue vendredi dernier, la cour d'appel de Paris a confirmé sa relaxe pour les faits d'entrave et requalifié les accusations de violences volontaires en violences involontaires, non plus un délit mais une contravention, prescrite, pour laquelle il ne peut donc plus être poursuivi.

AFP