Benjamin Toniutti, volley-ball
Le volleyeur français Benjamin Toniutti | VLADIMIR PESNYA / RIA NOVOSTI

Mondial de volley : les Français dos au mur contre le Canada

Publié le , modifié le

L'équipe de France de volley joue sa survie ce soir (19h30), dans le Mondial, face au Canada, dirigé par le Français Stéphane Antiga. Une défaite compromettrait toutes ses chances. Une victoire les remettrait en selle. Les enjeux de ce match crucial.

• Des Français absents dans le money-time

Deux défaites au tie-break contre le Brésil et les Pays-Bas à quelques jours d’intervalle. Deux succès qui leur tendaient les bras, en particulier contre les Bataves – ils menaient deux sets à zéro. Avec seulement deux victoires, contre la Chine et l’Egypte, l’équipe de France est en ballottage défavorable pour la suite de la compétition.

L’équipe de France a bien du mal à endosser son costume de prétendant au titre. « On tire tous dans le même sens et on partage le même objectif. Nous avons juste du mal avec le costume de favoris, mais cela fait partie de notre apprentissage », regrette Laurent Tillie, le sélectionneur.

• Aucune défaite face au Canada en compétition officielle depuis 2012

7 matchs, 7 victoires. Depuis les débuts de Laurent Tillie à la tête de l’équipe de France, en 2012, l’équipe de France a remporté tous ses duels en compétition officielle face au Canada. Mais il faut se méfier des apparences. Le Canada n’a pas le même visage que lors des Jeux olympiques de Rio, en 2016, où la France s’était aisément imposée.

Le pays à la feuille d’érable a notamment fini 3e de la Ligue mondiale l’an dernier, sous les ordres de Stéphane Antiga. Pendant longtemps pierre angulaire de l’équipe de France, c’est l’artisan majeur de la seule médaille décrochée au Mondial, le bronze en 2002. Ironie du sort, il pourrait quasiment mettre fin au parcours de l’équipe d’Earvin Ngapeth. « On s’attend à un match vraiment très compliqué », annonce Laurent Tillie.

• Stéphane Antiga pourrait briser le destin de l’équipe de Laurent Tillie

Le coach français de l'équipe nationale de Pologne, Stéphane Antiga
Le coach français de l'équipe nationale de Pologne, Stéphane Antiga © CITIZENSIDE/MARIUSZ PALCZYNSKI / CITIZENSIDE.COM

Arrivé l’an dernier à la tête du Canada, après trois ans aux commandes de le Pologne, Antiga marque les esprits. 3e de la Ligue mondiale en 2017, 7e de la Ligue des nations cette année. Et surtout en bonne position pour la suite du Mondial : deux victoires 3-0 contre les Pays-Bas et L’Egypte, et une victoire 3-1 contre la Chine. Même sa défaite contre le Brésil (3-1) est encourageante. Avec 9 points, le Canada est deuxième du groupe B, un point devant le Brésil et la France, son adversaire du jour.

En cas de défaite, la France serait quasiment éliminée du Mondial. Tous les résultats du premier tour sont conservés pour le deuxième tour. S’ils sont assurés de disputer cette deuxième phase de groupe, les coéquipiers de Thibault Rossard, meilleur marqueur français contre l’Egypte, auraient peu de chance d’aller plus loin. « La situation est compliquée car on a absolument besoin d’une victoire pour ne pas attaquer le deuxième tour de la compétition à poil », résume Kévin Le Roux, qui, toujours blessé au quadriceps droit, ne devrait pas prendre part à ce match crucial. Pour passer devant le Canada au classement, la France doit l'emporter 3-0 ou 3-1. Une autre défi de taille.

Victor Lengronne @victorlengronne

Championnat du monde de Volley