Earvin Ngapeth et Kevin Le Roux, lors de France-Italie (Euro 2015).
Earvin Ngapeth et Kevin Le Roux devraient jouer cet après-midi. | SIPA

Mondial de volley : la France débute son deuxième tour contre la Serbie

Publié le , modifié le

Troisièmes de leur poule lors de la première phase, l'équipe de France débute son deuxième tour contre la Serbie, à Varna, en Bulgarie, à 16h. Puis ce sera la Pologne, championne du monde en titre, et l'Argentine. Les hommes de Laurent Tillie n'ont plus le droit à l'erreur. Le sélectionneur n'est pas inquiet pour autant.

Avant d'affronter le Canada, l'équipe de France de volley était à un petit match de sortir du Mondial par la petite porte. Après ses deux défaites frustrantes au premier tour contre le Brésil et les Pays-Bas, l'équipe de Laurent Tillie s'est remis en salle en remportant un match au couperet (3-1) contre le Canada, et ainsi finir 3e de sa poule. Un moindre mal. 

Malgré tout, l'équipe de France n'a pas le droit à l'erreur non plus dans ce deuxième tour. La raison ? Les points remportés à l'issue du premier tour sont conservés au tour suivant. 3e de leur poule, les Bleus ont donc du retard sur la Pologne, championne du monde en titre et pour l'instant invaincue, et sur la Serbie, son adversaire du jour. 

Un adversaire dont Laurent Tillie se méfie : "Elle a fait un très bon premier tour, un gros match contre la Russie (3-2), un gros match contre les Etats-Unis (2-3). Je les trouve dans une autre dimension, ils prennent beaucoup de risques au service : contre les Russes, ils ont fait 14 aces pour seulement 14 fautes au service. C’est une équipe totalement axée sur le service, bloc, attaque, on la respecte énormément. Cette année, on les a battus deux fois en Volleyball Nations League, on a perdu et gagné une fois à Paris en match amical, mais on sait que chaque match est différent et je trouve que par rapport au début de l’été, ils sont plus efficaces et sûrs de ce qu’ils font. Il faut arriver à les faire douter et déjouer, ce qui nécessite d’être patients." Méfiant mais confiant. 

Kévin Le Roux opérationnel ?

Le sélectionneur a toute confiance en son équipe, qu'il juge suffisamment armée pour se qualifier pour la phase finale, en Italie. "On peut mieux jouer. On passe ce premier tour en n’ayant pas des stats extraordinaires, et malgré ça, on arrive à gagner des matchs, mais on sait que pour aller plus loin, il faudra mieux jouer, notamment en attaque et au bloc/défense. Il nous reste une toute petite chance, on veut la jouer à fond."

Pour rêver de phase finale, l'équipe de France devra se montrer intraitable lors de ses trois prochains matchs. Une défaite serait synonyme d'élimination. Des motifs d'espoir existent néanmoins : Earvin Ngapeth, blessé en début de compétition, a signé son meilleur match du tournoi, en terminant meilleur marqueur face au Canada, avec 23 points. Et Kévin Le Roux, blessé depuis le début du Mondial, devrait être opérationnel. "Il a fait l’échauffement du match face au Canada, c’était quasiment la première fois qu’il tapait la balle depuis dix jours, on va voir aujourd’hui et demain où il en est, mais ça avance", explique Laurent Tillie. Une aubaine pour la France.

Victor Lengronne @victorlengronne

Championnat du monde de Volley