Benjamin Toniutti
Le joueur français Benjamin Toniutti | AFP - OLIVIER MORIN

Championnat du monde: sursaut des volleyeurs français face à la Pologne

Publié le , modifié le

Moribonde la veille après un revers quasiment rédhibitoire contre la Serbie, l'équipe de France masculine de volley a fait preuve de caractère pour s'imposer samedi à Varna, lors de son 2e match du 2e tour, face à la Pologne championne du monde sortante 3 sets à 1. (25-15, 25-18, 23-25, 25-18).

Du coup, les Polonais qui subissent leur deuxième revers de rang après une série de cinq victoires ne sont plus assurés de terminer premier de leur groupe, et les positions restent ouvertes; ce qui redonne à la France une chance de pouvoir accrocher une place qualificative pour le Final six. Pour cela il leur faudra impérativement battre l'Argentine dimanche et compter sur les résultats de leurs adversaires. Il faudra que la Pologne perde contre la Serbie dans la foulée pour que les Bleus terminent deuxièmes du groupe H. Et il faudra aussi espérer que la France fasse partie des meilleurs deuxièmes, car deux seconds seulement sur les quatre groupes seront du voyage en Italie.

Ngapeth entretient le miracle

Les Français étaient au fond du trou après leur défaite contre la Serbie et leurs trois balles de match ratées. Mais ils ont commencé à voir la lumière quand l'Argentine a battu la Pologne, condition sine qua non, que personne n'osait espérer, pour rester en vie.
Face à la Pologne, les Bleus sont enfin arrivés sur le terrain libérés et avec un moral de vainqueurs. Avec cet esprit qui leur avait manqué pour conclure leurs matches contre le Brésil, les Pays-Bas et la Serbie. Et avec un Earvin Ngapeh retrouvé à l'image de l'équipe qui a enfin joué comme elle le sentait.

 Ngapeth  a livré un match exceptionnel (26 points). C'est lui qui a relancé les Bleus par une superbe série de services alors que le match avait mal commencé. Ensuite il a été incontrôlable au filet et indestructible en réception alors que les Polonais le ciblaient systématiquement.
 Jenia Grebennikov, Kevin Tillie, Benjamin Toniutti, toute l'équipe s'est jetée sur toutes les balles, remontées au besoin avec les pieds, pour surclasser les champions du monde en titre. Un exploit digne d'une médaille mondiale...Peut-être mais avant  il faut espérer en des circonstances favorables. 
 

France tv sport @francetvsport

Championnat du monde de Volley