La Team Yavbou
Earvin N'Gapeth et les Français ne défendront pas leur titre en finale de la Ligue Mondiale | EVGENY BIYATOV / SPUTNIK

Ligue Mondiale - L'Equipe de France s'incline face au Brésil en demi-finale

Publié le , modifié le

Tenante du titre, la France ne jouera pas la finale de la Ligue Mondiale après sa défaite face au Brésil en quatre sets (25-16, 23-25, 28-26, 33-31). Les Brésiliens affronteront la Serbie en finale alors que la Team Yavbou tentera de décrocher une médaille de bronze lors de la petite finale face à l'Italie.

La Team Yavbou ne s’offrira pas de doublé. Battue en demi-finale de la Ligue Mondiale par le Brésil 3 sets à 1 (25-16, 23-25, 28-26, 33-31), l’Equipe de France de volley échoue finalement aux portes de la finale après un match intense et à la tension palpable. En pleine ascension depuis un an (victoire en Ligue Mondiale suivie d’un titre européen), la présence des hommes de Laurent Tillie dans le dernier carré d’une compétition majeure est néanmoins un motif de satisfaction non négligeable à trois semaines des JO de Rio et d’une possible médaille olympique.

Pour sa troisième demi-finale de Ligue Mondiale après 2006 et 2015, les Bleus ont pris leur temps pour rentrer dans le match après un premier set d’absence, conclu en 27 minutes par les Brésiliens (25-16). Tout a changé dans une deuxième manche qui marquait le réveil des Bleus. Sous l’impulsion de Julien Lyneel, impressionnant mais qui ne sera pas de la bande à Rio, et d’un Antonin Rouzier au top de sa forme (27 points marqués), les Bleus haussent leur niveau de jeu pour revenir à hauteur des Brésiliens (25-23).

Une fin de match irrespira​ble

Sur sa lancée, l’Equipe de France continue de bousculer des Brésiliens moins solides qu’au premier set. Avec un break d’entrée grâce à un Kévin Le Roux impeccable au service, les Bleus semblent repartir sur les mêmes bases mais n’arrivent pas à se détacher au score. Le Brésil reviennent finalement à la hauteur des Français (17-17) et il faut un contre monstrueux de Julien Lyneel pour empêcher les hommes de Bernardinho de prendre la tête. Mais malgré les nombreux « Yavbou » qui descendent des tribunes, les joueurs de Laurent Tillie finissent par craquer au pire des moments. Un contre d’Evandro permet au Brésil de prendre pour la première fois l’avantage et s’offrir une balle de set (24-23) sauvée par N’Gapeth. Mais les Bleus finissent par passer au traverset c'est la Seleçao qui remporte le bras de fer dans un final étouffant, marqué par des erreurs au service de part et d'autre. (28-26)

Les minutes filent et le match devient de plus en plus crispant, les deux équipes se rendant coup pour coup. A 6-5 dans le 4e set, les Bleus prennent pour la première fois les commandes avant de faire le break puis de s’envoler grâce à une défense très solide et des choix gagnants en attaque, à l’image de cette feuille morte par-dessus le contre brésilien de Julien Lyneel qui permet à la Team Yavbou de prendre cinq points d’avance (13-8). Loin d’être morts, les Brésiliens répondent en enchaînant un 10-0 qui fait très mal (16-20). La fin de match devient complètement folle et l’atmosphère totalement irrespirable quand les deux équipes arrivent de nouveau à 24-24. Les bancs de touche sont à l’affût de la moindre situation litigieuse, sollicitant à plusieurs reprises l’arbitrage vidéo. Mais malgré cinq balles de matches sauvées, les Français doivent finalement s’incliner sur la sixième et abandonner leur titre.

Les Français tenteront maintenant d’aller chercher une médaille de bronze lors de la petite finale face à l’Italie demain avant de se concentrer sur la prochaine échéance : les Jeux Olympiques où ils retrouveront le Brésil pour une revanche qui sent déjà le soufre.

Mathieu Aellen