France Brésil Ligue Mondiale
Les Bleus ont été battus par le Brésil | AFP PHOTO / VANDERLEI ALMEIDA

Ligue Mondiale : la France commence fort

Publié le , modifié le

Pour son premier match du Final Six de la Ligue Mondiale, ce mercredi, à Rio de Janeiro, la France a frappé un grand coup en battant le Brésil, pays-hôte et vice champion du monde. Les Bleus se sont imposés 3 sets à 1 (27-29, 25-21, 31-29, 25-19). Une belle performance que les hommes de Laurent Tillie vont devoir rééditer vendredi face à l'équipe tenante du titre : les Etats-Unis. En jeu, un billet pour les demi-finales.

Était-ce la pression du premier match ? La fébrilité de jouer face au pays-hôte ? On ne le saura pas mais ce qui est sûr c'est que la France a réalisé une entame de match un peu timide face au Brésil, mercredi soir, pour la première journée de la Ligue Mondiale. Les locaux, plus agressifs et encouragés par leur public, en ont profité pour s'adjuger le premier set. Mais, par la suite, si les Brésiliens offraient une belle résistance, les Bleus ne se sont pas laissés déborder et ont remporté le second set. Grâce au tandem NGapeth-Rouzier, les hommes de Laurent Tillie ont poursuivi sur leur lancée, même si le 3e set n'a pas été un long fleuve tranquille. Au final, l'équipe de France s'est imposée 3 à 1 dans un match qui offre beaucoup d'espoir pour la suite de la compétition. 

Mais le chemin est encore long pour aller chercher une médaille, que la France n'a décrochée dans cette compétition qu'à une seule reprise, en 2006,  lorsque les vedettes de l'équipe s'appelaient Frantz Granvorka, Hubert Henno et  Stéphane Antiga, l'actuel sélectionneur de la Pologne.

Prochaine étape pour les Bleus : une rencontre face aux Etats-Unis, tenants du titre, vendredi soir. Une victoire et les Français seront qualifiés pour les demi-finales.

Déclarations

Laurent Tillie, entraîneur: "On avait du  mal à entrer dans le match après un voyage de 20h, avec des escales à Istanbul  et Rome. En plus plusieurs de nos bagages ont été perdus en route, donc on  n'était pas dans les meilleures dispositions pour aborder le début de la  rencontre. Mais après avoir fait quelques ajustements tactiques, en mettant  notamment des balles plus hautes et en changeant les appels, on est arrivés à  retrouver le fil du match, notre jeu et on a réussi à marquer des points lors  des moments importants. On a très bien servi, très bien défendu et mentalement  on a été plus forts sur la fin du match."
   
Earvin Ngapeth, réceptionneur-attaquant: "On a mal démarré. On avait pas  mal de pression et on n'arrivait pas à mettre en place notre système de jeu.  Mais on a retrouvé notre sérieux et notre sérénité sur le reste de la  rencontre. Je pense que la clé pour gagner ce soir a été la gestion des moments  importants lors des deuxième et troisième sets qui ont été très accrochés. On a  réussi à garder la tête froide et rester concentré jusqu'au bout".

Isabelle Trancoën