Antonin Rouzier, Earvin N'Gapeth, Kevin Tillie
Antonin Rouzier, Earvin N'Gapeth, Kevin Tillie, trois cadres de l'équipe de France | AFP - DPPI MEDIA - JULIEN CROSNIER

Ligue des Nations : Impressionnante, la France rejoint le dernier carré

Publié le , modifié le

Les volleyeurs français ont surclassé la Serbie 3 sets à 0 pour décrocher la première place de la poule A et leur billet pour les demi-finales de la Ligue des nations, vendredi au Stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq.

Les Bleus, tenants du titre, n'avaient besoin de remporter que deux sets pour atteindre le dernier carré mais ils n'ont laissé aucune miette aux Serbes et ils défieront les Etats-Unis samedi (14h00) pour une place en finale. Deux jours après leur succès à l'arraché face au Brésil (3-2), les joueurs de Laurent Tillie, qui avaient mal débuté cette rencontre, probablement crispés par l'enjeu et le fait de jouer à domicile, ont cette fois démarré pied au plancher. L'entame du premier set était toutefois serrée (4-4, 8-8) et le premier écart était même fait par les Serbes (10-8). Mais la réponse des Tricolores ne se faisait pas attendre puisqu'ils repassaient en tête (12-11).

Les Serbes parvenaient à revenir au score (15-15) mais les Français les assommaient en inscrivant trois points de suite (18-15), avant de l'emporter finalement 25-19. Dans la deuxième manche, la supériorité des Bleus, portés par Thibault Rossard (13 points), préféré à Kevin Tillie dans le six de départ, ne tardait pas à se matérialiser (6-3). La formation des Balkans réagissait de nouveau pour prendre la tête (12-11) avant de subir la foudre des Tricolores. Le passeur et capitaine Benjamin Toniutti se permettait même le luxe de planter un contre et une première main coup pour creuser l'écart (18-14), avant que ses coéquipiers ne finissent le travail (25-18) pour valider, déjà, la qualification.

N'Gapeth répond présent

Soucieux de ne pas faire traîner les choses afin de pouvoir se reposer en vue de la demie, prévue moins de 16 heures après leur match, les Français ont étouffé les Serbes dans la troisième manche pour se détacher (11-8, 16-11) et s'imposer largement (25-17), sous la houlette du leader Earvin N'Gapeth, meilleur marqueur de la rencontre avec 17 points. "On a bien réussi à les gêner et on a fait un très bon match avec une belle variété et un bon tempo. On a hésité à faire tourner das le troisième set, mais les joueurs ont préféré rester sur le terrain, c'était une décision collective", a expliqué l'entraîneur français Laurent Tillie.

Les Bleus, qui se qualifient pour la quatrième année de suite pour les demi-finales (troisièmes en 2016, vainqueurs en 2015 et 2017), tenteront de décrocher un troisième sacre ce week-end, portés par un public survolté, malgré la concurrence du Mondial de foot.  La tâche sera ardue dès samedi face à des Américains qui ont pu reposer leurs cadres face à la Russie vendredi (3-0). Mais s'ils réalisent un match aussi complet que face aux Serbes, avec une réception très solide et une belle efficacité au service et en attaque, les Français seront difficiles à maîtriser.  

AFP