Benjamin Toniutti et Kevin Le Roux
Benjamin Toniutti et Kevin Le Roux au contre | SOLARO / AFP

Les Français battus par les Belges

Publié le , modifié le

Après avoir battu la veille la Finlande 3-1, l'équipe de France s'est inclinée face à la Belgique 3 sets à 1 (31-29, 34-36, 25-20, 26-24) lors du 2e match du 1er tour du championnat d'Europe organisé en Autriche. Cette défaite surprise place les Tricolores dans une situation bien compliquée, car désormais, l'élimination au premier tour est probable. Les hommes de Philippe Blain joueront leur peau, lundi (19H00) contre l'Italie, 4e du Mondial-2010.

Le passeur belge Frank Depestele a fait du mal aux Tricolores, très maladroits en réception. Et après deux premiers sets serrés, les Bleus se sont effondrés dans le troisième. Et les entrées en jeu de Nicolas Maréchal et Benjamin Toniutti n'ont finalement pas changé le cours des choses, et la Belgique, pourtant modeste nation en volley-ball, s'est imposée sur un ace de Gert Van Walle. Pour Jean-François Exiga, la pilule était dure à avaler. "Je suis effondré. Il n'y a pas d'autres mots. Ce soir, on a fait un non match, on n'a pas vu l'équipe de France du tout. Je ne comprends pas. Je ne trouve pas les mots pour expliquer ce qui s'est passé", a déclaré le libéro de l'équipe de France. "On prend zéro point, ça nous met dans une situation difficile pour demain devant l'Italie, l'équipe favorite du groupe. Il va falloir vite récupérer et rester dedans  parce que ce n'est pas encore fini malgré cette défaite. La Belgique s'est battue sur tous les ballons. On le savait avant que ce serait un match  difficile. Je pense qu'on ne se fait pas assez violence. Peut-être qu'on prépare mal nos matches, je ne sais pas", a-t-il lâché, dépité.Le sélectionneur est plus pragmatique. "Depuis le début c'était presque le match que je craignais  le plus, car ils ont un système offensif qui ne nous correspond pas. Je craignais ce match-là, avec une équipe belge qu'il faut quand même féliciter,  parce qu'à certains moment, au niveau récep et défense, ils ont tenu certaines  choses assez exceptionnelles.

Romain Bonte