Le Paris Volley face à l'Arago de Sète en championnat
Le Paris Volley face à l'Arago de Sète en championnat | PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE ; PHOTO PQR/ VINCENT ANDORRA

Le Paris Volley veut s'offrir la CEV

Publié le , modifié le

De retour au premier plan, le Paris Volley , opposé ce mercredi et samedi à Nijni Novgorod en finale de la Coupe de la CEV, a l'occasion de remporter le troisième titre européen de son histoire. En 2001, l'équipe de la capitale glanait sa première Ligue des champions, la plus prestigieuse compétition continentale, après avoir triomphé un an plus tôt en Coupe de la CEV.

Cette nouvelle qualification en finale de la C2 marque la fin de sept  années dans l'ombre pour le volley  français sur la scène européenne, chez les  messieurs. Il faut remonter en effet à 2007 pour trouver trace de la dernière finale  disputée par un club hexagonal. Cette année-là, Tours s'inclinait en Ligue des  champions face à l'équipe allemande de Friedrichshafen. 

Reversé en Coupe de la CEV après son élimination au premier tour de la C1,  le Paris  Volley  a dû batailler pour atteindre ce niveau cette saison. L'équipe dirigée par le jeune (36 ans) entraîneur Dorian Rougeyron a même  frôlé l'élimination en demi-finale début mars. Battu par Constanta à l'aller à  domicile (3 manches à 2), le Paris  Volley  avait réussi à renverser la situation  en Roumanie, arrachant son billet au set en or. 

Des grands joueurs en face

Son adversaire russe, qui dispute sa première finale l'année de sa première  participation à une coupe européenne, s'était lui imposé lors de ses deux duels  contre l'équipe polonaise de Belchatow, une habituée de la Ligue des champions. Nijni Novgorod dispose dans son effectif solide de deux vedettes: le  réceptionneur-attaquant serbe Milos Nikic et le pointu Nikolay Pavlov, actuel  meilleur marqueur de la Coupe de la CEV (118 points) et médaillé d'or avec la  sélection russe lors du dernier Championnat d'Europe en septembre. 

Le Paris  Volley , qui a fortement recruté l'été dernier et joue encore sur  les trois tableaux (coupe d'Europe, championnat et coupe de France) misera en  particulier sur son jeune (23 ans) réceptionneur-attaquant serbe Marko Ivovic,  meilleur marqueur de la Ligue A. Troisième du championnat de France, le Paris  Volley  a accusé un peu le coup  depuis sa victoire sur Constanta, chutant deux fois lors de ses quatre derniers  matches.
   
    Le programme:
    Mercredi
    (16h00) Nijni Novgorod - Paris  Volley
    Samedi
    (20h00) Paris  Volley  - Nijni Novgorod

AFP