Michal Kubiak Pologne volley
Michal Kubiak a dû fouler le terrain pour remettre la Pologne à l'endroit. | AFP

Euro de volley : débuts pas si tranquilles pour la Pologne, la Russie et l'Italie

Publié le

Les volleyeurs polonais, russes et italiens, qui figurent parmi les favoris pour le titre de champion d'Europe, ont cédé chacun un set respectivement contre l'Estonie, le Bélarus et la Grèce, vendredi en phase de groupes de l'Euro 2019 de volley.

Si la France a débuté son Euro à domicile contre la Roumanie jeudi, d'autres grandes nations du volley ont connu plus de difficultés. C'est notamment le cas de la Pologne, de la Russie et de l'Italie, qui ont chacun perdu un set depuis le début de la compétition.

A Rotterdam (Pays-Bas), Vital Heynen, le sélectionneur belge de la Pologne, s'est passé en début de rencontre des services de ses deux réceptionneurs/attaquants vedettes, Michal Kubiak et le Cubain naturalisé polonais Wilfredo Leon. A un set partout contre l'Estonie, Kubiak a été obligé de rentrer en jeu pour inscrire 15 points et éviter un faux pas des Polonais pour leur entrée en lice. Les doubles champions du monde en titre se sont finalement imposés 3 sets à 1 (25-22, 25-27, 25-22, 25-17).

Débuts pas si tranquilles

A Montpellier, pour leur deuxième match de la compétition après le large succès contre le Portugal la veille, l'Italie a souffert pendant près de deux sets, pris par la fougue grecque, réussissant toutefois à s'en sortir en quatre manches (17-25, 25-23, 25-19, 25-18). Après la perte du premier set, c'est le réceptionneur/attaquant Osmany Juantorena qui a permis aux Transalpins de rétablir la logique avec trois attaques de grande classe pour s'échapper 9-6 et se faciliter (un peu) la tâche. Les Français, qui ont bénéficié d'un jour de repos et qui affrontent la Grèce samedi en fin d'après-midi (17h15, 15H15 GMT), sont prévenus.

Dans ce groupe A, la Bulgarie a déroulé en battant la Roumanie 3 à 0, non sans avoir connu un premier set accroché (28-26, 25-20, 25-20). Ils comptent deux victoires, tout comme l'Italie. Même petite frayeur pour la Russie, championne d'Europe en titre et qui a cédé le gain du premier set contre le Bélarus, avant de faire respecter la hiérarchie (23-25, 25-17, 25-22, 25-10). Les Russes avaient déjà cédé un set pour leur entrée en lice, contre la Turquie jeudi.

à voir aussi Euro 2019 de volley : Pour son entrée en lice, la France déroule contre la Roumanie Euro 2019 de volley : Pour son entrée en lice, la France déroule contre la Roumanie
AFP