Julien Lyneel Euro Volley 2019
Julien Lyneel, le réceptionneur de l'équipe de France, à l'attaque face à la Roumanie. | GUILLAUME HORCAJUELO/EPA/Newscom/MaxPPP

Euro 2019 de volley : Pour son entrée en lice, la France déroule contre la Roumanie

Publié le , modifié le

Les volleyeurs français ont idéalement lancé "leur" Championnat d'Europe à domicile en surclassant la Roumanie 3 sets à 0 (25-19, 25-14, 25-16), jeudi soir à l'Arena Sud de France de Montpellier. Après un jour de repos vendredi, les Bleus enchaîneront face à la Grèce samedi (17h15), le Portugal dimanche (17h30), avant de s'attaquer aux deux gros morceaux de leur poule, la Bulgarie lundi (20h45) et l'Italie mercredi (20h30).

Un départ idéal, et c'est déjà la fête à la maison. Voilà comment l'équipe de France de volley masculine a lancé ses championnats d'Europe, à domicile, contre la Roumanie sèchement battue 3 sets à 0 (25-19 / 25-14 / 25-16). Les absences d'Earvin Ngapeth, le réceptionneur star des Bleus, mais aussi de Trévor Clévenot n'ont posé aucun problème aux hommes de Laurent Tillie, largement supérieurs à leurs homologues roumains mais concentrés jusqu'au bout à l'image de ce magnifique sauvetage de Julien Lyneel, en début de partie (10-7), finalement à l'origine du point du match.

200e réussie et à la maison pour Lyneel

Le réceptionneur-attaquant tricolore, Julien Lyneel, a donc fêté de la meilleure des manières sa 200e sélection sous le maillot tricolore. il ne pouvait pas rêver mieux pour lancer cet Euro à la maison, lui le natif de Montpellier. Car dès l'entame de la partie, on a senti des Français concernés et sérieux comme si elle affrontait une équipe du top mondial. Du coup, sous les assauts incessants de Stephen Boyer, et des blocks de Nicolas Le Goff, les Roumains ont rapidement cédé sans pour autant s'écrouler, perdant, sans démériter, 25 à 19 au premier set.

Mais la suite a finalement ressemblé à une véritable démonstration. Les Bleus ont en effet accéléré en milieu de deuxième manche pour s'envoler malgré quelques imprécisions aux services à l'image d'un Kevin Le Roux toujours aussi explosif, et décisif, mais parfois imprécis. 25-14 puis 25-16 dans le troisième et dernier set, les joueurs de Laurent Tillie ont déroulé jusqu'au terme. L'équipe de France lance parfaitement son Euro alors qu'elle pourra compter sur le renfort de deux joueurs majeurs quand il s'agira d'affronter des adversaires d'un tout autre calibre...