Earvin Ngapeth à l'attaque
Earvin Ngapeth à l'attaque face au mur serbe | AFP - OLIVIER MORIN

Les Bleus volent vers les demi-finales de l'Euro

Publié le , modifié le

L'équipe de France poursuit sa route victorieuse au championnat d'Europe. Mercredi à Busto Arsizio, les Bleus ont disposé de la Serbie 3-1 (25-22, 25-23, 14-25, 25-20). Un succès bien plus compliqué qu'en finale de la dernière ligue mondiale mais qui envoie les Tricolores sur la route de la Bulgarie, vainqueur de l'Allemagne 3 à 0 (25-19, 25-23, 25-23). Le dernier carré se déroulera à Sofia samedi et dimanche.

Il ne fallait se laisser abuser par une finale de la Ligue mondiale trop facilement gagnée. Laminée 3-0 cet été, la Serbie a un rang de grande nation du volley à tenir. En barrages, menée 2-0, elle n'a pas voulu mourir face à l'Estonie. La France était prévenue. Comme depuis le début de la compétition, l'équipe de Laurent Tillie a montré plusieurs visages. Souvent géniaux, les Bleus ont aussi affiché une certaine inconstance. Les deux premiers sets ont parfaitement répondu à ce "standard" tricolore. Dans la première manche, malgré plusieurs breaks dont un qu'on pensait décisif à 19-15, la France a joué avec le volume de l'intensité. Les Serbes sont revenus à égalité 20-20. Chacun mettait alors la main à la patte pour refaire la différence. C'est Rouzier qui concluait 25-22.

Des Bleus Irrésistibles !

Bis repetita dans le 2e acte. Beaucoup de très bon avec les Le Goff, Rouzier, Ngapteh, Le Roux. Et puis aussi du moins bon, notamment au service. Mais dans le money time, les Bleus trouvaient toujours la bonne attaque et la bonne défense pour prendre l'avantage (25-23). La Bulgarie, pays hôte du dernier carré, se profilait sérieusement. La France pouvait même se permettre un set de repos. Dans la 3e manche, le relâchement était total. La faute aussi à une belle équipe serbe retrouvée (14-25). "Je n'aime pas trop m'exprimer comme ça d'habitude, mais vraiment  aujourd'hui ils ne pouvaient pas nous toucher. Réagir de cette manière contre  des Serbes qui avaient la rage, ça montre qu'on est mature et qu'on a une très  grande équipe de volley", a dit Antonin Rouzier, qui a sorti un match  phénoménal à l'attaque avec 20 points. Il restait à finir le travail, ce que les hommes de Tillie faisaient de belle manière grâce à une défense de fer, un service de grande qualité et une attaque de feu. Quand les Bleus sont à ce niveau, ils sont irrésistibles ! "On sait de quoi  on est capable. On sait qu'on peut aller jusqu'au bout", ose le libéro Jenia  Grebennikov.

Le résumé du match en vidéo et les réactions des joueurs français : 

Championnat d'Europe de volley