Laurent Tillie (à gauche), sélectionneur de l'équipe de France de volley-ball
Laurent Tillie (à gauche), sélectionneur de l'équipe de France de volley-ball | FFVB

Laurent Tillie: "Objectif podium"

Publié le , modifié le

A quelques heures d’entrer de plain-pied dans l’Euro 2013, le sélectionneur de l’équipe de France de volley-ball détaille ses objectifs, la nature de son groupe et les adversaires des Bleus.

Laurent Tillie, qu’attendez-vous de l’Euro 2013 en Pologne et au Danemark ?
"Notre objectif est clair : monter au moins sur le podium. Mais il n’est pas nouveau. Nous avons toujours cette idée en tête avant une grande compétition. Cela aide à endurer les sacrifices imposés par la préparation. Surtout, avoir un objectif clairement affiché évite de se perdre en cours de tournoi. Là, nous savons où aller. Nous voulons atteindre le dernier carré, disputé au Danemark".

Comment se présente la route dans cet Euro ?
"Elle sera difficile. Aujourd’hui, un championnat d’Europe de volley se révèle d’une extrême densité. A l’exception du Brésil, des Etats-Unis, voire de Cuba, les meilleures équipes du monde en font partie. Et leur niveau ne cesse d’augmenter. Par le passé, certains pays pratiquaient un volley-ball physique, mais pêchaient un peu sur le plan technique. Désormais, les formations les plus physiques jouent également très bien techniquement".

L’équipe de France vous semble-t-elle armée pour relever ce défi ?
"Oui. La Ligue Mondiale a prouvé, tout au long de l’été, que nous pouvions battre les meilleurs, comme en atteste notre victoire sur le Brésil à l’extérieur. Avec les valeurs de l’équipe de France, la solidarité et la combativité, nous pouvons atteindre notre objectif. Mais, attention, la Ligue Mondiale et l’Euro sont deux compétitions différentes. Nous devons oublier le passé pour nous concentrer seulement sur le match à venir".

Quels regards portez-vous sur vos trois adversaires du premier tour, la Slovaquie, la Pologne et la Turquie ?
"La Slovaquie a longtemps été une équipe très physique, mais connue pour commettre beaucoup de fautes. Elle a beaucoup progressé et pris la 5ème place de l’Euro 2011. Elle possède aujourd’hui un excellent passeur, Michal Masny, désigné meilleur joueur à son poste du dernier championnat de Pologne. Elle est également très performante au block. La Pologne appartient au top 4 mondial. Elle a tout : gabarit, technique, expérience, tactique… Nous l’avons battue à deux reprises en Ligue Mondiale, mais l’équipe sera différente pour l’Euro. Elle sera surtout portée par un incroyable public, le volley-ball étant le sport-co numéro 1 en Pologne. Enfin, la Turquie constitue un peu l’inconnue. Nous connaissons peu cette équipe, a priori la plus faible du groupe. Elle pratique un volley rapide et explosif".

Vidéo: Tillie, le volley en famille

Voir la video

Championnat d'Europe de volley