Antonin Rouzier (France)
Antonin Rouzier (France) | PHOTOPQR/LE PROGRES

Euro 2013: la France mate la Pologne

Publié le , modifié le

L'équipe de France de volley-ball a battu la Pologne 3 sets à 1 (25-22, 25-23, 20-25, 25-20), lors de son deuxième match de poule de l'Euro 2013, ce samedi à Gdansk. La route des quarts de finale est dégagée, les Bleus ayant déjà battu la Slovaquie (3-0). Cette victoire, très importante, contre un sérieux prétendant au podium permet aux Français de prendre la tête de leur groupe avant d'affronter la Turquie dimanche pour la 3e et dernière journée du premier tour.

En cas de victoire dimanche, l'équipe de France terminerait première,  puisque les Turcs se sont inclinés samedi contre les Slovaques (3-2) après  avoir d'abord chuté contre les Polonais. La première place qualifierait directement la France pour les quarts de  finale, les 2e et 3e du groupe devant quant à eux disputer un match de barrage  contre l'un des membres de la poule D "de la mort", constituée de l'Allemagne,  la Russie, la Bulgarie et la République Tchèque, pour espérer intégrer le top 8. 

N'Gapeth et Rouzier en forme

Samedi, dans une Ergo Arena surchauffée, les Tricolores ont fait preuve de  sérénité et de solidité au block pour dominer une équipe qui les avaient privés  de la couronne continentale en finale il y a quatre ans. S'ils n'avaient pas l'avantage du terrain, les Français bénéficiaient d'un  petit avantage psychologique puisqu'ils avaient battu les Polonais lors de  leurs deux précédentes confrontations, disputées en France lors de la dernière  Ligue mondiale. Lyneel (14 points), N'Gapeth (15) et le pointu Antonin Rouzier (16) ont assuré comme toute l'attaque tricolore (50 à 47, 6 aces à 2).

Dans les deux  premiers sets, les Français se sont montrés très disciplinés profitant des  "cadeaux", notamment au service, de Polonais sans doute un peu crispés par  l'enjeu. Piqués au vif devant leur public, les joueurs d'Andrea Anastasi se sont  ensuite repris, commettant moins d'erreurs (5 contre 11 côté français) pour  s'adjuger la troisième manche. Mais les Français ont passé la vitesse supérieure dans le quatrième set  pour mener rapidement de sept points (15-8). Une avance qu'il ont su conserver  jusqu'au bout pour s'offrir une victoire qui sera peut-être déterminante pour  la suite de leur parcours.

Réacti​ons

Earvin Ngapeth, réceptionneur-attaquant de  la France: "On a battu la Pologne, c'est très bien, on s'était préparé pour  cela. Mais il ne faut pas s'arrêter là. Il nous reste un match à jouer, demain  (dimanche), face à la Turquie, une équipe qui sait jouer au volley et peut nous  embêter. On doit maintenant penser à ce dernier match pour aller chercher la  première place de la poule, se qualifier pour les quarts et bénéficier d'un  jour de repos supplémentaire."
   
Laurent Tillie, sélectionneur de l'équipe de France: "On doit se vider la  tête des images de cette soirée pour se mettre au travail et préparer le match  contre la Turquie. C'est la difficulté d'un tournoi comme celui-là. Après  chaque rencontre, il faut se projeter sur la suivante."

Championnat d'Europe de volley