Le Paris Volley à l'attaque
Le Parisien Ardo Kreek au smash | MAXPPP - ANTHONY MASSARDI

Paris Volley sacré champion

Publié le , modifié le

Paris Volley s'est adjugé le titre de champion de France en battant Sète 3 sets à 0 (25-20, 28-26, 25-23) samedi en finale. C'est le neuvième sacre pour Paris qui n'avait plus été champion depuis 2009. Chez les dames, c'est un véritable coup de tonnerre qui s'est abattu sur la salle de Pierre de Coubertin, puisque les filles de St-Raphaël ont décroché le titre au bout d'une finale à rebondissements gagnée 3 à 2 (27-25, 26-24, 23-25, 21-25, 15-9) face à Cannes, titré sans discontinuer depuis dix-huit ans.

Le Paris Volley est donc parvenu à remettre la main sur la Ligue A. Sept ans après son dernier titre  et après trois finales consécutives perdues face à Tours. Les hommes de Doria Rougeyron ont mis fin à la traversée du désert en battant une équipe de Sète en quête d'une première couronne nationale. Après un premier set où ils se sont parfois montrés fébriles, les Sétois ont malgré bien tenu les échanges, dans une partie enlevée, mais les Parisiens, plus expérimentés se sont montrés intraitables dans les moments décisifs. 

Saint-Raphaël détrône Cannes

Chez les dames, Saint-Raphaël a donc réussi l'exploit de mettre fin à l'hégémonie de Cannes. Il y a encore quelques semaines, Saint-Raphaël ne faisait pourtant pas partie des candidats à la succession. Le club n'aurait même pas dû être présent dans l'élite cette année. Relégué sportivement, il avait été repêché grâce à deux défections. Les Varoises s'étaient qualifiées difficilement pour les play-offs, en septième position, en ne gagnant que dix matches sur 22 de saison régulière (mais déjà, signe annonciateur, les deux contre Cannes). En finale, elles ont failli craquer dans le tie-break après avoir mené 2 sets à 0 puis encore 17-12 dans le quatrième set. Mais ce sont au contraire leurs voisines qui se sont effondrées, échouant à conquérir un 21e titre (avec ceux de 1995 et 1996). 

Christian Grégoire