Tours en finale face à Poitiers
L'équipe de Tours | AFP

Au tour de Tours !

Publié le , modifié le

Tours a été sacré champion de France de volley-ball messieurs après sa victoire 3 sets à 0 (25-20, 25-19, 25-22) sur Poitiers en finale samedi au Stade Pierre de Coubertin à Paris. C'est le troisième sacré après ceux de 2004 et 2010 pour le TVB qui reprend son bien après l'avoir cédé à Poitiers l'année dernière en finale.

Les Tourangeaux ont pris une revanche éclatante au terme d'un match  à sens unique (25-20, 25-19, 25-22) pour s'affirmer comme la meilleure équipe  de ces dernières années, avec également six Coupes de France depuis 2003.Avec un collectif parfaitement huilé, ils ont dominé cette grâce à une puissance au  service et une force de frappe supérieures, dans le sillage du pointu tchèque David Konecny, largement considéré comme le meilleur joueur du championnat et  qui a été digne de son statut en réussissant un quasi sans-faute.  Comme ses coéquipiers, Konecny n'avait pas digéré la finale perdue l'année  dernière, alors que le TVB en était le grand favori, et voulait plus que tout  renverser la tendance.  Et cela s'est vu du premier au dernier point samedi dans une  finale à sens unique..

Les Poitevins, qui visaient également un troisième titre après ceux décrochés en 199 et 2011, se sont trouvés en panne de solutions offensives, et n'ont jamais été en mesure de rivaliser, connaissant les pires maux pour endiguer l'attaque tourangelle, et souffrant en réception face à la dream team de Mauricio Paes. 

Si le score de la finale est un peu sévère pour Poitiers, qui a réalise une très belle saison, elle récompense un champion logique avec le TVB, plus gros budget de France, et déjà premier de la saison régulière devant les Poitevins. La logique est donc respecté même si Poitiers n'a pas forcément livré son meilleur match lors de cette finale .PourTours, la victoire est logique. Mais c'est aussi un énorme soulagement après les  déceptions en Coupe de France (élimination en demi-finale par le futur  vainqueur Rennes) et en Ligue des champions (sortie au premier tour des  play-offs).  "Pour un club comme Tours, ne pas ramener de titre à la fin de la saison,  ce n'est même pas la peine d'y penser. Aujourd'hui, on n'avait pas le droit à  l'erreur. C'était tout ou rien" expliquait-on dans l'entourage du club. 

Déclarations

David Konecny (joueur de Tours et MVP de la finale): "On a très bien joué  ce soir. On a fait moins de fautes que Poitiers. Les deux équipes ont le même  niveau, ça s'est joué à pas grand-chose. C'est vrai que j'ai très bien joué ce  soir. J'avais pu me reposer donc j'étais en forme!"

 Petr Konecny (joueur de Tours): "On a fait un grand match sur le plan  collectif. On était venus chercher le titre. On s'est battus sur chaque point.  Je garderai un super souvenir de mes quatre années à Tours. Je ne sais pas  encore si c'était le dernier match de ma carrière. J'ai deux enfants à nourrir.  Donc si j'ai une belle proposition..."
Mauricio Paes (entraîneur de Tours): "On a été conquérants dans tous les  compartiments du jeu. On savait que leur jeunesse sur certains postes pouvait  être leur faiblesse. Avec la pression qu'on leur a mis, ils étaient un peu en  dedans tout le match. Aujourd'hui, c'était notre jour. Je suis très content de  ce qu'on a réalisé."

 Olivier Lecat (entraîneur de Poitiers): "Je suis déçu, forcément, mais  Tours fait un beau vainqueur. Ils ont su s'organiser autour de leurs points  forts avec un superbe Rafa (Redwitz) à la distribution et un David Konecny qui  a tout de suite pris les choses en main. On a manqué d'expérience. Les joueurs  ont trop rapidement subi la pression d'une finale et la chape de plomb qui  s'abat sur vous dans ces moments-là."

francetv sport @francetvsport