Volvo Ocean Race - Premières blessures, 5 jours après le départ

Publié le , modifié le

Plusieurs blessures ont été signalées mercredi à bord des sept voiliers engagés dans la première manche océanique de la Volvo Ocean Race et partis samedi d'Alicante (Espagne) en direction du Cap (Afrique du Sud). Après seulement cinq jours de mer, les premiers "bobos" sont apparus, selon les organisateurs de la course autour du monde en équipage avec escales: côte sérieusement abîmée pour le Néo-Zélandais Tony Rae (Team Vestas Wind), menton endolori à la suite d'un choc violent pour l'Espagnol Carlos Hernandez (Mapfre), épaule démise pour le reporter embarqué à bord de Team Alvimedica, l'Américain Amory Ross.

Les sept Volvo Ocean 65 (20 m) ont éprouvé des conditions météo difficiles  au cours des dernières 48 heures et plusieurs équipiers (ou équipières, dans le  cas de Team SCA, à l'équipage 100% féminin) ont en outre souffert du mal de mer. La flotte, qui se trouvait au large des côtes marocaines mercredi soir,  devrait atteindre les îles Canaries jeudi.

A 16h10 GMT, le voilier chinois Dongfeng Race Team (CHN/Charles Caudrelier)  pointait en tête, devant Abu Dhabi Ocean Racing (EAU/Ian Walker), Team Brunel  (NED/Brouwe Bekking), Team SCA (SWE/Samantha Davies), Mapfre (ESP/Iker  Martinez), Team Vestas Wind (DEN/Chris Nicholson) et Team Alvimedica  (USA-TUR/Charlie Enright).

AFP