Vendée Globe : une option ouest qui paye, nuit plus tranquille pour les skippers

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Charlie Dalin, toujours en tête
Charlie Dalin, toujours en tête | Maxime Horlaville/Disobey/Apivia

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les skippers du Vendée Globe poursuivent leur périple et après une avant-dernière nuit agitée, cette dernière a été plus calme même si certains, comme Clarisse Cremer, évoquent une grosse fatigue physique. En tête de course, le rapport de force s'inverse avec des sudistes (Jean Le Cam, Benjamin Dutreux, Nicolas Troussel) en passe d'être rattrapés par un quatuor plus à l'ouest (Thomas Ruyant, Charlie Dalin, Alex Thomson, Kevin Escoffier). De son côté Jérémie Beyou, contraint de rentrer aux Sables-d'Olonne pour réparer une série d'avaries, devrait arriver vendredi soir.

La nuit a cette fois été plus tranquille pour les skippers engagés sur cette édition 2020 du Vendée Globe. Une bonne nouvelle pour des organismes déjà touchés physiquement mais aussi moralement, à l'image de Clarisse Cremer (Banque Populaire X), qui ne cachait pas son émotion hier. "Mon bateau va mieux que moi ! Je suis au bout du rouleau. Je n’ai même pas la force de renvoyer de la toile tellement je suis fatiguée. L’épisode de la nuit (de mardi à mercredi, NDLR) m’a détruit. Je suis totalement cramée. Je n’arrive même pas à manger, à dormir, je me fais peur… " L'une des six navigatrices engagées dans la course participe pour la première fois au Vendée Globe, un an après avoir fait ses débuts dans la catégorie reine.

La vidéo prise par la Britannique Sam Davies, où elle évoquait des rafales jusqu'à 50 noeuds, donnait une certaine idée du calvaire pour les skippers...

Les sudistes menacés par un quatuor venu de l'ouest, Beyou attendu vendredi soir aux Sables

Si les conditions météo se sont apaisées, devant la bataille fait rage entre les hommes de tête. Jean Le Cam (Yes We Cam) mène la flotte au pointage de 8h (voir la cartographie en direct), mais Thomas Ruyant (LinkedOut), Charlie Dalin (Apivia), Alex Thomson (Hugo Boss) et Kevin Escoffier (PRB) refont leur retard. Cette nuit, ils ont pu profiter d'un vent plus soutenu. Une option "ouest" qui, si elle était certes risquée, pourrait bien leur permettre de reprendre les commandes. "On est quatre au même endroit avec un peu plus de vent que prévu et ça avance vite", se réjouissait Charlie Dalin. Le quatuor navigue à 20 nœuds, pendant que le reste de la flotte tourne autour de 10 nœuds. Et ce n'est pas fini : "Là, on va contourner une petite dépression qui s’est formée sur le front. On va la contourner par le nord alors qu’on se rapproche des Açores. Ça va être pleine balle, à 25 nœuds de vent."

Jérémie Beyou, lui, est loin de ces réjouissances. Le skipper Charal poursuit son demi-tour vers les Sables d'Olonne pour réparer une série d'avaries. Son arrivée est prévue vendredi soir dans le port sablais.

à voir aussi Vendée Globe : Jérémie Beyou (Charal) fait demi-tour, Armel Tripon (L'Occitane en Provence) reprend sa route Vendée Globe : Jérémie Beyou (Charal) fait demi-tour, Armel Tripon (L'Occitane en Provence) reprend sa route

Enfin, Louis Burton (Bureau vallée 2), qui avait "volé" le départ dimanche, a profité d'un temps plus calme pour purger sa pénalité de 5h. Un choix judicieux puisque dans ce vent plus tranquille, il na pas perdu énormément de distance avec les autres concurrents. 

France tv sport francetvsport