Vendée Globe : Samantha Davies en vitesse réduite après avoir percuté un Ofni

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Vendée Globe : Samantha Davies en vitesse réduite après avoir percuté un Ofni

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Alors que Sébastien Simon fait route vers le Nord à vitesse réduite suite à l'avarie importante survenue mercredi sur son bateau, Samantha Davies a aussi obliqué vers l’Afrique du Sud en raison d’un problème de foil. Le jour s’est levé sur la zone de course depuis quelques heures, ce qui va permettre aux deux solitaires de faire un point plus précis sur leur situation.

Après Sébastien Simon dans la journée, Samantha Davies a informé mercredi vers 19h UTC son équipe qu'elle avait heurté un Ofni (objet flottant non identifié). Après l'inspection des dommages, elle a constaté un problème de foil. 

En fin de printemps austral et naviguant autour du 40° Sud, les solitaires entrant dans l’océan Indien ont l’avantage de ne subir qu’une petite dizaine d’heures de nuit, avec en sus au moins une heure d’aube et une heure de crépuscule. Mais pas sur que ces conditions suffisent à ces deux skippers pour intervenir sur leur avarie puisque le vent souffle à plus de trente nœuds sur une mer plutôt agitée. Rejoindre la zone de hautes pressions qui s’est installée sous Port Elizabeth (Afrique du Sud) permettra aussi de bénéficier d’un soleil plus radieux et d’une mer plus calme, du moins après avoir traversé le courant des Aiguilles. Les deux solitaires devraient donc informer dans le courant de la journée, plus précisément la Direction de Course et leurs équipes techniques à terre de la situation de leur monocoque.

Quitter la zone de courants contraires 

De son côté Charlie Dalin (Apivia), actuel leader, s’est échappé par le Nord-Est avant de repiquer vers le Sud-Est derrière le front froid qui le suit, mais qui devrait le dépasser ces heures prochaines. Juste derrière lui, Louis Burton (Bureau Vallée 2), nettement plus au Sud, est déjà dans cette configuration, avec un vent de Sud-Ouest puissant et une mer forte. 

Thomas Ruyant, qui complète le trio de tête, est aussi sorti des méandres du courant des Aiguilles qui a posé bien des tracas au groupe des poursuivants : par 37° Sud, le skipper de LinkedOut a préféré éviter le gros de cette tempête australe et profiter de son foil encore intact à tribord, avant d’empanner vers l’archipel des TAAF. Quant au groupe des poursuivants qui navigue entre le 39° Sud (Jean Le Cam) et le 41° Sud (Damien Seguin), il encaisse un flux de secteur Sud-Ouest sur une mer encore agitée mais la configuration devrait s’améliorer au fil des heures à venir.

à voir aussi Cartographie
France tv sport francetvsport