Vendée Globe : Manuel Cousin termine 23e, après 103 jours de course

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Manuel Cousin
Le skipper Manuel Cousin (Groupe Sétin) est arrivé 23e du Vendée Globe après 103 jours de course. | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le skipper français Manuel Cousin (Groupe Sétin) a bouclé ce samedi 20 février son premier tour du monde en solitaire sans escale ni assistance. L'homme de 53 ans est arrivé aux Sables d'Olonne à la 23e position du Vendée Globe, après 103 jours de course et quelques avaries.

Le Français Manuel Cousin (Groupe Sétin) a franchi ce samedi matin la ligne d'arrivée du Vendée Globe, devant les Sables d'Olonne, prenant la 23e place. Le skipper sablais de 53 ans, originaire de Normandie, a franchi la ligne à 08h35 après 103 jours, 18 heures, 15 minutes et 40 secondes de course autour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance. Avec une quille risquant de se désolidariser à tout instant, et un safran fissuré depuis l'océan Indien, le navigateur a dû faire face ces derniers jours à des conditions musclées, avec 25 à 30 nœuds de vent et une grosse mer.

Après avoir passé une vingtaine d'années dans l'industrie automobile, Manuel Cousin, passionné de voile depuis son enfance, s'est reconverti sur le tard pour devenir marin professionnel. Participer à cette édition du Vendée Globe lui a permis de relever un véritable défi. 

"Dans les moments durs, on se demande ce qu'on fait là et dès qu'on rentre, on a déjà envie d'y retourner. J'ai pris tellement de plaisir. Jamais je n'ai pensé à arrêter, j'ai toujours réfléchi aux solutions pour aller jusqu'au bout", a-t-il déclaré, cité par les organisateurs de la course. La neuvième édition de ce Vendée Globe n'est toujours pas terminée. Deux autres concurrents sont encore en mer : la Française Alexia Barrier (TSE-4myplanet), à 1730,3 milles nautiques de l'arrivée, et le Finlandais Ari Huusela (Stark) à 2194,4 nm, au pointage de 09h00 (08h00 GLMT).

AFP