Vendée Globe : Fabrice Amedeo abandonne, Charlie Dalin perd son avance

Publié le , modifié le

Auteur·e : Célia Sommer
Fabrice Amedeo
Fabrice Amedeo a été contraint à l'abandon, suite à des problèmes informatiques sur son bateau. | LOIC VENANCE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Victime de problèmes informatiques à bord, Fabrice Amedeo ne pouvait plus poursuivre l'aventure dans de bonnes conditions et a été contraint d'abandonner le Vendée Globe. Il est le sixième skipper à renoncer cette année. En tête, la course se resserre. Charlie Dalin, numéro 1, est en train de se faire rattraper : il a perdu la moitié de son avance en seulement 24 heures.

Fabrice Amedo, le skipper de Newrest – Art et Fenêtres, a été contraint de renoncer à la course, selon l’organisation du Vendée Globe. Victime de problèmes informatiques l’empêchant de relever et d’analyser sa météo, il fait route depuis hier soir vers Cape Town. "Mon bateau va bien, mais depuis hier il est aveugle : suite à un nouveau problème d’ordinateur, je ne peux plus télécharger les fichiers météo, calculer la trajectoire optimale, la plus rapide possible, mais aussi parfois la plus sage possible", a expliqué le skipper à l'organisation. Il est le sixième concurrent du Vendée Globe à abandonner la course cette année. 

La décision n’a pas été facile à prendre pour le skipper, qui était revenu aux Sables d’Olonne le jour du départ de la course suite à une avarie en tête de mât. "Nos bateaux à foils sont diaboliques dans du vent fort et je veux pouvoir naviguer selon un principe qui a toujours été le mien : en bon marin et en ayant le sentiment de maîtriser ma sécurité et celle de mon bateau, a-t-il déclaré, malheureux. C’est une décision qui a été difficile à prendre, mais que j’assume."

En tête, Charlie Dalin se fait rattraper

Le numéro 1 du Vendée Globe, Charlie Dalin, indétrônable depuis plus de trois semaines, voit sa première place de plus en plus menacée. Il a vu fondre de moitié son avance en l’espace d'à peine 24 heures. Seuls 99 milles le séparent désormais de son concurrent Thomas Ruyant, deuxième au classement général. Yannick Bastaven poursuit lui aussi sa remontée et ne compte plus que 120 milles de retard sur le numéro 1. Un peu plus loin, la course est toujours aussi serrée : Dutreux, Le Cam, Burton, Seguin et Herrmann se tiennent en seulement 30 milles.