Vendée Globe : Charlie Dalin, deuxième concurrent à franchir le cap Horn

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Charlie Dalin Apivia
Charlie Dalin (ici le 30 septembre 2020) résiste en tête de la flotte du Vendée Globe dans le Pot au Noir. | Loic VENANCE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Charlie Davin (Apivia) est le deuxième skipper du Vendée Globe à franchir le mythique cap Horn, ce dimanche matin, après plus de 55 jours de navigation. Hier, Yannick Bestaven (Maître Coq) était le premier à rentrer dans la dernière partie de la course. Charlie Dalin a pour l'instant 14h56 minutes de retard sur le skipper Rochelais.

Après Yannick Bestaven samedi après-midi, c'est au tour de Charlie Dalin de franchir le mythique cap Horn. Ce dimanche matin, à 5h39 , le skipper d'Apivia a fini de contourner la pointe de l'Amérique du Sud, après 55 jours, 15h et 19 minutes en mer. Les deux navigateurs sont passés par ce lieu mythique dans des conditions météorologiques difficiles, comme le veut la légende. Mais l'espoir de faire tomber le record du Vendée Globe s'éloigne néanmoins.

"Un temps de course qui s’inscrit entre ceux de 2004-2005 (Jean Le Cam en 56j 17h 13’) et de 2008-2009 (Michel Desjoyeaux en 56j 15h 08’) et ceux de 2012-13 (François Gabart en 52j 06h 10’) et de 2016-2017 (Armel Le Cléac’h en 47j 00h 32’)", rapporte le communique du Vendée Globe.

Désormais, les conditions de navigation vont être nettement moins stressantes que dans le Pacifique pour les deux skippers. Toutefois, le tronçon jusqu'à l'Equateur ne va pas être de tout repos : c'est pendant cette traversée que va se jouer la partition finale du Vendée Globe.

à voir aussi Vendée Globe : Yannick Bestaven (Maître Coq) est le premier concurrent à franchir le cap Horn Vendée Globe : Yannick Bestaven (Maître Coq) est le premier concurrent à franchir le cap Horn

Des conditions difficiles pour les poursuivants

Thomas Ruyant et Damien Seguin, déjà relégués à 500 milles, sont les prochains skippers attendus à franchir le cap Horn dès lundi. Mais les conditions météorologiques s'annoncent difficiles : une nouvelle dépression prévoit plus de trente nœuds de vent de Nord-Ouest sur une mer grosse (plus de six mètres).

Juste derrière, les poursuivants Crémer, Tripon et Attanasio risquent de se retrouver au cœur d’une forte tempête australe à quelques encablures de la Terre de feu…

France tv sport francetvsport