Vendée Globe : Boris Herrmann coupe la ligne en 4e position après sa collision avec un bateau de pêche

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
L'Allemand Boris Herrmann (Sea Explorer - Yacht Club de Monaco), ici au large du Brésil le 15 janvier, a termine le Vendée Globe
L'Allemand Boris Herrmann (Sea Explorer - Yacht Club de Monaco), ici au large du Brésil le 15 janvier, a termine le Vendée Globe après une dernière mésaventure qui lui a peut-être coûté la victoire. | Newman Homrich / DPPI via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

En lice pour la victoire finale jusqu'aux dernières heures de course et jusqu'à une collision avec un chalutier à 90 milles de l'arrivée, Boris Herrmann (Sea Explorer - Yacht Club de Monaco) a franchi la ligne d'arrivée du Vendée Globe ce jeudi à 11h19. Il devient ainsi le premier Allemand à boucler cette course. S'il a coupé la ligne en 5e position, il prend finalement la 4e place au classement au final devant Thomas Ruyant (LinkedOut) avec les 6h de bonifications retranchées à son temps puisqu'il s'était dérouté pour porter assistance à Kevin Escoffier.

Parmi toutes les aventures de ce Vendée Globe 2020-2021, celle de Boris Herrmann est sans doute à placer sur le haut de la pile. Le prince Albert de Monaco, grand passionné de sport et partie prenante du projet de l'Allemand par l'intermédiaire du Yacht Club de Monaco, ne s'y est pas trompé en s'étant présenté pour accueillir son protégé au moment de son passage sur la ligne d'arrivée.

Cette ligne, le skipper aurait pu la franchir dans la nuit. Il aurait même pu la passer en levant les bras comme il la fait en fin de matinée au large des Sables d'olonne, mais en vainqueur en plus. Car mercredi soir, dans le sprint final, il était tout simplement en lice avec Charlie Dalin et Yannick Bestaven pour la victoire dans ce 9e Vendée Globe. Le jeu se faisait en partie à la barre de chaque navire, mais aussi avec les calculatrices, puisque Bestaven comme Hermann bénéficiait d'une bonification après avoir porté secours à Kevin Escoffier dans cette course.

Mais finalement, le navigateur de 39 ans a tiré un trait sur son rêve, dans la nuit au large des Sables. Alors qu'il s'était assoupi, il a heurté un bateau de pêche. Un réveil brutal pour une ambition qui tombe à l'eau, celle de s'imposer, celle de devenir le premier skipper non-français à remporter cette course autour du monde. 

Mais dans son malheur, et après plus de 80 jours de mer, Boris Herrmann a réussi à mener son bateau amoché jusqu'à la ligne d'arrivée en 5e position. Mais avec les 6h de bonifications attribuées par le jury pour sa participation au sauvetage d'Escoffier, pour juste 22 minutes et seize secondes, il s'est emparé de la 4e place, aux dépens de Thomas Ruyant, arrivé dans la nuit. Au pied du podium, mais au bout de l'aventure.

à voir aussi Vendée Globe : Boris Herrmann (Seaexplorer), en lice pour la victoire a heurté un bateau de pêche à 90 milles de l'arrivée Vendée Globe : Boris Herrmann (Seaexplorer), en lice pour la victoire a heurté un bateau de pêche à 90 milles de l'arrivée