Vendée Globe : Alex Thomson revient dans le match, Pip Hare retrouve sa liberté

Publié le , modifié le

Auteur·e : Célia Sommer
Alex Thomson
Le skipper Alex Thomson, au départ de la course. | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

D’ici quelques heures, la tête de flotte et les premiers concurrents du Vendée Globe navigueront dans le Sud de l’anticyclone de Sainte-Hélène. Un changement radical des conditions de navigation, qui va les propulser rapidement vers le Cap de Bonne-Espérance. Alex Thomson, l'un des favoris, remonte après avoir réparé. L'Anglaise Pip Hare sort épuisée, mais heureuse, du terrible Pot au Noir.

Empêtrée dans le Pot au Noir, Pip Hare s’en est extirpée épuisée, mais heureuse. L’Anglaise de 47 ans, qui participe à son premier Vendée Globe à bord du bateau Medallia, peut enfin aller "quelque part" après avoir regardé la tête de la flotte avec envie. "Me libérer du Pot au Noir, c'était comme retrouver ma liberté. Pouvoir avancer, et gagner un peu de stabilité au final, c'était comme si on m'autorisait à nouveau à faire mon métier. Maintenant j'ai troqué ces conditions à se taper la tête contre les murs pour une vie pleine d’entrain, qui d'une certaine façon et en étant honnête sont difficiles, mais au moins je vais quelque part", confie-t-elle dans son journal de bord.

Pip Hare est actuellement en train de passer l’équateur, dans les alizés du sud-est, une zone qu’elle a déjà traversée sept fois. Elle se réjouit d’occuper la 23e place du classement, sur les 32 skippers encore en course. "Quand on sait que Medallia est l’un des plus vieux et plus lents bateaux de la flotte, je suis vraiment ravie de notre performance. Ça méritait bien d'être fêté. Alors j’ai pris mon perroquet gonflable (tous les bateaux devraient en avoir un), mis quelques tubes de musique brésilienne et je me suis lancée dans une bonne vieille danse", raconte-t-elle.

Thomson comble son retard

Alex Thomson, lui, revient dans le jeu et pointe actuellement à la huitième position. Après avoir connu d’importants dégâts structurels et mis quatre jours à les réparer, le favori claironnait ce jeudi matin "The BOSS is back !". La motivation du Gallois reste intacte. Il fait son grand retour dans le groupe des chasseurs, entre Initiatives-Cœur et ARKÉA PAPREC.
 

à voir aussi Vendée Globe : Alex Thomson au ralenti à cause de problèmes techniques Vendée Globe : Alex Thomson au ralenti à cause de problèmes techniques

Bientôt délivrés des zones de mous, les skippers vont pouvoir passer à l’offensive, grâce un bon flux d’ouest pour 25-30 nœuds.  "En six heures de temps, les navigateurs vont complètement changer de conditions de navigation en prenant le front d’une dépression dès demain midi", explique Christian Dumard, monsieur météo du Vendée Globe. Charlie Dalin, premier de la course, sera le tout premier concurrent à rentrer dans les 40e rugissants. 

Louis Burton (Bureau Vallée 2) et Sam Davies (Initiatives-Cœur), 8e et 9e au classement, positionnés les plus à l’Ouest sur la carte, ont quant à eux atteint leur objectif : se placer pour profiter du flux d’ouest le plus rapidement possible.