Enda O'Coineen a rallié les Sables-d'Olonne

Vendée Globe : 526 jours après, Enda O’Coineen rallie (enfin) les Sables-d'Olonne !

Publié le , modifié le

Après son départ des Sables-d'Olonne le 5 novembre 2016, le skipper irlandais Enda O’Coineen a bouclé dimanche dernier son tour du monde en solitaire. Au total, il aura mis 526 jours pour terminer son Vendée Globe, soit un peu moins d'un an et demi.

Il est enfin arrivé à bon port. Un an après Armel Le Cléac'h, vainqueur de l'édition 2016-2017, Enda O’Coineen en a fini de son Vendée Globe. Le marin irlandais a rallié les Sables-d'Olonne dimanche dernier après 526 jours en mer, soit un peu moins d'un an et demi. Visiblement heureux, entonnant des chants de son pays devant une centaine de personnes venues l'accueillir, Enda O'Coineen a fait preuve d'un courage exceptionnel pour terminer son aventure en mer.

Une halte en Nouvelle-Zélande pour réparer son navire avant de repartir

Car dire qu'Enda O'Coineen en a bavé serait un euphémisme. À peine deux mois après son départ de Vendée, le skipper perd son mât au large de la Nouvelle-Zélande. C'est alors qu'il rencontre l'équipage du bateau « Le Souffle du Nord pour Le Projet Imagine », aligné sur le Vendée Globe grâce au concours de deux associations. Leur navire est également endommagé. L'idée vient alors de créer un seul bateau à partir des deux monocoques. L'équipage et l'Irlandais décident de faire une escale chez les Kiwis pour réaliser l'assemblage. Elle durera près d'un an. La reconstruction sera terminée en janvier dernier et Enda O'Coineen reprendra la course jusqu'à retrouver la terre ferme dimanche dernier.

L'aventure du premier Irlandais à avoir participer à un Vendée Globe est modèle de ténacité et de courage. Il a notamment été salué par d'autres skippers comme Alex Thomson, arrivé deuxième derrière Le Cléac'h. Enda O'Coineen n'apparaîtra, lui, pas au classement final car cela fait plus d'un an que la course en solitaire est terminée.