Le Cléac'h BP 112012
Le Cléac'h sur Banque Populaire veut encore espérer l'emporter sur le fil | PHOTO : JEAN-MARIE LIOT / DPPI

Une dernière ligne droite délicate

Publié le , modifié le

Les leaders du Vendée Globe, désormais à moins de 1600 milles de l'arrivée aux Sables d'Olonne, ont entamé une dernière ligne droite qui s'annonce à la fois compliquée et passionnante puisque François Gabart (Macif) et Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) étaient séparés de moins de 100 milles lors du dernier pointage mardi. Toujours accroché à sa 3e place malgré son avarie, Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec 3) pourrait renoncer dans les prochaines heures.

En tête de la course, Gabart et Le Cléac'h abordent la partie la plus délicate, sur le plan stratégique, de cette remontée de l'Atlantique nord. Logiquement, le skipper de Macif devrait être le premier à toucher les vents perturbés de secteur ouest qui propulseront les deux leaders vers l'arrivée en Vendée.   Le retour à la case départ pourrait toutefois être compliquée par près de 40 noeuds de vent et une mer formée. Les trois derniers jours de course risquent donc d'être sous haute tension et la moindre erreur de manoeuvre, le plus petit manque de vigilance, se paiera très cher. Or les organismes sont fatigués...et tout est encore possible. Même si Gabart a, depuis le début de l'épreuve, paru très solide mentalement et capable de se plier à toutes les exigences.
La marge dont il dispose est somme toute minime et ne l'autorise guère à prendre des risques. Les derniers routages tablaient  sur une arrivée possible dans la soirée de samedi. 

Derrière, Jean-Pierre Dick, dont le voilier a perdu sa quille la nuit dernière au nord-ouest des îles du Cap Vert, prendra pour sa part "rapidement" une décision quant à un éventuel abandon. "Je suis conscient que je vais être confronté à un choix difficile: celui de continuer la course ou celui de limiter les risques pour le bateau, a-t-il indiqué. Il y a un arbitrage à faire entre s'arrêter et poursuivre la navigation avec un handicap." En tout état de cause, sa 3e place ne tient plus qu'à un fil car, même s'il venait à poursuivre l'aventure, avec un bateau techniquement amoindri, il ne résisterait pas longtemps à son poursuivant Alex Thomson (Hugo Boss) qui n'était pointé à moins de 200 milles de lui. 

Le classement mardi soir

1. François Gabart (FRA/MACIF)     à  1.595,1 milles de l'arrivée
2. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire)   à     96,7 milles du premier
3. Jean-Pierre Dick (FRA/Virbac Paprec 3)     472,3
4. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss)      667,1
5. Jean Le Cam (FRA/SynerCiel)     2.273,8
6. Mike Golding (GBR/Gamesa)     2.284,9
7. Dominique Wavre (SUI/Mirabaud)     2.511,7
8. Javier Sanso (ESP/Acciona 100% EcoPowered)   2.584
9. Arnaud Boissières (FRA/Akena Verandas)    2.653,6
10. Bertrand De Broc (FRA/EDM Projets)     3.027,6
11. Tanguy de Lamotte (FRA/Initiatives coeur)    3.371,7
12. Alessandro Di Benedetto (FRA/Team Plastique) 4.095,1