Javier Sanso à bord d'Acciona
Javier Sanso à bord d'Acciona 100% EcoPowered | © Javier Sanso / ACCIONA 100% EcoPowered

Sanso dans son canot de survie

Publié le , modifié le

Javier Sanso qui se trouvait en neuvième position dans le Vendée Globe, a chaviré. Il se trouvait en fin d'après-midi dans son radeau de survie, faisant des signes de la main à un avion venu le localiser. Peu après, un hélicoptère décollait de Tercera aux Açores, afin de récupérer le skipper espagnol par hélitreuillage.

Le marin espagnol naviguait dans un vent de 15 noeuds jusqu'à ce qu'il déclenche en fin de matinée ses deux balises de détresse. Il se situait alors à 500 milles de Ladère, et à 360 milles dans le sud de Sao Miguel. La direction de course ainsi que les centre de surveillance et de secours maritimes des Açores et du CROSS Gris Nez ont aussitôt tenté de rentrer en contact avec le marin, mais sans succès. Un avion a alors décollé afin de repérer et observer le navire. C'est aux alentours de 17h30 que l'équipage de l'avion a pu constater que le marin se trouvait à bord de son navire de sauvetage, faisant signe de la main et agitant des signaux de fumée, juste à côté de son navire chaviré. A 18h50, un hélicoptère a décollé des Açores et devait arriver sur zone à 22h00 heures françaises, a précisé la direction de course du Vendée Globe.

Romain Bonte