Vincent Riou passe le Cap Horn
Le skipper Vincent Riou dépasse le Cap Horn en 2005 | AFP

Le Point Vendée Globe : Vincent Riou abandonne

Publié le , modifié le

Après avoir heurté un OFNI dimanche matin pendant qu'il faisait route à vive allure dans le groupe de tête du Vendée Globe vers le Cap de Bonne Espérance (choc différent et antérieur à celui d’hier qui avait relevé un safran). Vincent Riou n'a pu qu'évaluer les dégâts liés à ce choc ce matin. Et le verdict est cruel pour le skipper de PRB. Il se voit obliger d'abandonner, pour ne pas mettre en péril l'intégrité du bateau pour la suite de la traversée du monde.

Ce n’est que ce matin, évoluant dans des conditions plus calmes que Vincent a pu faire les vérifications nécessaires. Il s’est alors aperçu que l’axe de quille avait été abîmé dans le choc. Cette pièce en titane est un élément essentiel du bateau. Elle permet de lier la quille au monocoque par l’intermédiaire d’une rotule en plastique et c’est également cet axe qui permet la rotation de la quille.

Un heurt fatal

Dans le choc, c’est la rotule en plastique qui s’est cassée entrainant un frottement permanent entre l’axe de quille et le support de la rotule. A terme, et alors qu’il reste encore l’océan Indien, l’océan Pacifique et toute la remontée de l’Atlantique à effectuer, cela signifie que l’intégrité du bateau est mise en péril voire même que la quille se désolidarise du 60’.

La déception est immense chez le vainqueur du Vendée Globe 2004. En effet, comme il y a quatre ans, il voit son rêve brisé (quasiment jour pour jour) sur un même choc avec un OFNI avait quitté les Sables d’Olonne le 6 novembre avec l’envie de faire jeu égal en tête de flotte avec les nouveaux bateaux équipés de foils. Un pari réussi puisque PRB n’a jamais quitté le groupe de tête. Longtemps au coude à coude avec Banque Populaire, Vincent a même occupé plusieurs fois la deuxième place et a réalisé une descente de l’Atlantique exceptionnelle avec son bateau à dérive. La performance, saluée par de nombreux observateurs, laissait tous les espoirs permis pour la suite de ce Tour du Monde.

Réaction de Vincent Riou :

"Je ne sais pas quoi penser. Cette avarie est survenue à peu près au même moment que l’avarie d’il y a quatre ans. Quand je suis passé devant Salvador il y a quelques jours, j’ai passé ma nuit à y penser. Comme j’avais passé Salvador, je me suis dit, c’est bon, nous avons chassé nos démons. Et en fait comme il y a quatre ans, à la même place, 14 jours après le départ, on a une collision avec des incidences irréparables. C’est dur ! Le plus simple pour moi est de faire route vers l’Afrique du Sud, Cap Town. Je suis en train de regarder si je peux trouver là-bas tout ce qu’il faut. On s’organise avec l’équipe. Je pense à tous ceux qui m’accompagnent et qui me suivent depuis le début. Je sais qu’il y avait beaucoup de monde derrière. Je pense très fort à eux. Je suis déçu par ce qui m’arrive mais je suis aussi déçu pour eux".

Thomson continue sa cavalcade, pas Riou

Le Britannique Alex Thomson était toujours en tête du Vendée Globe mardi soir, la course ayant perdu l'un de ses favoris en la personne de Vincent Riou, victime comme il y a quatre ans d'un choc avec un objet flottant non identifié.
L'abandon de Riou (PRB) est le deuxième depuis le départ de la course le 6 novembre, après celui de Bertrand De Broc. Tanguy de Lamotte, dont le bateau a subi une grave avarie (tête de mât cassée), a pour sa part décidé de rentrer aux Sables-d'Olonne, point de départ du Vendée Globe, mais il refuse toutefois de parler d'abandon.

Classement à 18h00:
1. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 18.359,1 milles de l'arrivée
2. Sébastien Josse (FRA/Edmond de Rothschild) à 94,7 milles du premier
3. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire VIII) à 97,4
4. Morgan Lagravière (FRA/Safran) à 257,3
5. Paul Meilhat (FRA/SMA) à 405,6
6. Jérémie Beyou (FRA/Maître Coq) à 528,4
7. Yann Eliès (FRA/Quéguiner-Leucémie Espoir) à 950,2
8. Jean Le Cam (FRA/Finistère Mer Vent) à 1.476,6
9. Jean-Pierre Dick (FRA/StMichel-Virbac) à 1.510,6
10. Thomas Ruyant (FRA/Le souffle du nord) à 1.669,3

Guillaume Gorgeu @g_gorgeu

Vendée Globe