Une vue d'intérieur du monocoque d'Armel Le Cleac'h
Une vue d'intérieur du monocoque d'Armel Le Cleac'h | Armel Le Cleac'h

Le point Vendée Globe: Thomson se rapproche de Le Cléac'h

Publié le , modifié le

A la sortie d'une zone de forts vents qui a bien sécoué les bateaux, Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) mène toujours le Vendée Globe, mais il a perdu en 24h une cinquantaine de milles sur Alex Thomson (Hugo-Boss), à 133 milles de lui au pointage de 9h. Les deux hommes sont un peu plus au calme, mais une nouvelle dépression arrive sur eux.

"Là, ça mollit un peu: il n'y a que 30-35 noeuds. Mais on a eu pas mal de vent dans cette dépression active, avec jusqu'à 55 noeuds de brise." Dans sa dernière vacation, Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) donne une idée toute relative du calme dans les eaux du Pacifique. Sous la Nouvelle-Zélande, le leader de la course navigue en ce moment aux alentours des 18 noeuds, soit un peu moins vite que son premier poursuivant, Alex Thomson (Hugo-Boss), qui grapille une partie de son retard. Les deux hommes ne se quittent pas depuis le début de la course. "il devrait me rattraper un peu", analyse le Français. "Ça va revenir par derrière : je profite de mon avance pour le moment. Il n’y a pas de calcul à faire à ce jour : on verra au passage du cap Horn."

Mais les deux hommes s'apprêtent à se plonger de nouveau dans des conditions terribles. "C’est compliqué maintenant parce que nous arrivons vite et on va avoir du mal à passer sous la nouvelle dépression qui arrive de Nouvelle-Zélande. La stratégie n’est pas évidente… Les prochaines heures ne vont pas être simples : je serai plus tranquille mardi matin quand je serai dégagé de ça !", a expliqué le skipper breton. En plus, la glace annoncée dans le sud les contraint à modifier leur parcours, qui les enverra sur un autre anticyclone.