Le skipper Armel Le Cléac'h
Armel Le Cléac'h à bord de Banque Populaire VIII | Image du bord / BPCE

Le point Vendée Globe : Réveillon serein pour Le Cléac'h, qui reprend de l'avance

Publié le , modifié le

Armel Le Cléac'h a conforté samedi son avance en tête du Vendée Globe, à moins de 5000 milles (plus de 9200 km) de l'arrivée, après plusieurs jours passés sous la menace d'Alex Thomson, son principal poursuivant.

A l'heure des voeux pour 2017, alors que le skipper breton (Banque populaire VIII) souhaite enfin amarrer comme vainqueur aux Sables-d'Olonne après deux deuxièmes places en 2009 et 2013, le reste de la flotte n'a qu'une idée en tête: finir la course sain et sauf, et le plus rapidement possible pour les mieux placés. A 18h00, Le Cléac'h compte 152 milles d'avance sur le Gallois (Hugo Boss), soit 20 de plus que 24 heures plus tôt. Sorti d'un anticyclone qui l'a bloqué pendant près d'une semaine, il a repris de la vitesse, tout en se dirigeant vers Rio de Janeiro pour éviter une nouvelle zone de ralentissement.
Et dire que Thomson s'était rapproché à 28 milles du leader vendredi à 05h00... Le natif de Saint-Pol-de-Léon devrait ainsi passer un réveillon un peu plus serein.

Poulet et rhum au menu

Au menu de cette nouvelle journée festive après Noël, du "poulet à l'estragon avec une boule de riz", arrosé "d'une goutte de rhum" pour Alan Roura (La Fabrique, 12e). "Pour 2017, je souhaite finir le Vendée Globe, et puis plein de bonheur!", a-t-il poursuivi. "Mon plus grand voeu personnel serait bien sûr de finir le Vendée Globe, lui a répondu en écho Eric Bellion(Commeunseulhomme, 10e). Il y a beaucoup de chances que l'aventure se termine bien aux Sables... mais aussi beaucoup de chances qu'elle s'arrête avant. Je mesure la difficulté du challenge. Chaque jour passé est une victoire!"

Yann Eliès (Quéguiner-Leucémie Espoir), 5e et toujours au coude à coude avec Jean Le Cam (Finistère Mer Vent, 6e), veut lui "finir en moins de 80 jours" son périple. "Rien ne peut me détourner de mon objectif", a prévenu le natif de Saint-Brieuc. Son mano a mano avec Le Cam -ils se tiennent en trois milles- promet d'être l'un des épisodes à suivre de la dernière partie du Vendée dans l'Atlantique.

Puis, il y a ceux pour qui le Nouvel An "n'a aucun sens", comme Jérémie Beyou (Maître CoQ, 3e), certainement trop éloignés des feux d'artifice de la terre ferme pour en ressentir quelque chose. "Il y a un tel décalage par rapport aux gens qu'on aime, on est tout seul. Mais la solitude ne me pèse pas, je la ressens très peu. C'est ma compagne", explique-t-il.

Le classement samedi à 18h00
1. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque populaire VIII) à 4854 milles de l'arrivée
2. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 152,95 milles du premier
3. Jérémie Beyou (FRA/Maître Coq) à 1110,78
4. Jean-Pierre Dick (FRA/StMichel-Virbac) à 1789,6
5. Yann Eliès (FRA/Quéguiner-Leucémie Espoir) à 1958,38
6. Jean Le Cam (FRA/Finistère Mer Vent) à 1961,26
7. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée) à 3071,5
8. Nandor Fa (HUN/Spirit of Hungary) à 4213,22
9. Conrad Colman (NZL/Foresight Natural Energy) à 4484,44
10. Eric Bellion (FRA/CommeUnSeulHomme) à 5647,5