Paul Meilhat
Paul Meilhat (SMA) | Maxppp - Philippe Cherel

Le point Vendée Globe: la casse continue

Publié le , modifié le

Alors qu'il occupait la 3e place du classement, Paul Meilhat (SMA) a été la nouvelle victime du Vendée Globe, mardi, touché par une avarie qui l'a contraint à rebrousser chemin vers la terre la plus proche. Si Armel le Cleac'h et son poursuivant immédiat Alex Thomson continuent de mener la course tambour battant derrière, la situation est de plus indécise avec les différents problèmes techniques qui se multiplient.

Paul Meilhat est donc à son tour touché par une avarie qui l'a contraint à rebrousser chemin. Vérin de quille fissuré sur quelque 40 centimètres, le skipper de SMA a mis le cap sur l'est de la Nouvelle-Zélande, la côte la moins éloignée qui se trouve tout de même à 2000 milles de sa position. Cette nouvelle casse intervient au lendemain des abandons de Thomas Ruyant et Stéphane Le Diraison, qui avaient porté à neuf le nombre de "disparus" sur ce Vendée Globe, soit presque un tiers de la flotte. 

Thomas Ruyant (Souffle du Nord pour le projet Imagine), victime d'une voie d'eau après la collision de son bateau avec un OFNI (objet flottant non identifié) a réussi à rejoindre la Nouvelle Zélande à bord de son bateau disloqué. "En situation de survie absolue", selon son équipe à terre, Ruyant a ramené son bateau dans un petit port isolé du sud de la Nouvelle-Zélande. Les gardes-côtes néo-zélandais avaient envoyé un navire à la rescousse de Ruyant pour l'escorter pendant les huit dernières heures de son périple. Ils avaient également dépêché deux techniciens et une pompe pour écoper l'eau du bateau.

Profitant des malheurs de Paul Meilhat, c'est Jérémie Beyou (Maitre CoQ) a récupéré la troisième place à 1423 milles du leader Armel le Cléac'h qui, lors du pointage mardi soir, maintenait son avance sur Alex Thomson (Hugo Boss) à environ 500 milles. 

Christian Grégoire

Vendée Globe