paul meilhat vendée globe
Paul Meilhat (SMA) au départ du Vendée Globe 2016 | LOIC VENANCE / AFP

Le point Vendée Globe : fin de course probable pour Meilhat, Le Cléac'h enchaîne

Publié le , modifié le

Après une avarie hier, Paul Meilhat (SMA) devrait rejoindre la côte et abandonner le Vendée Globe. Pendant ce temps, Armel Le Cléac'h fait toujours course en tête.

Ils ne seront bientôt plus que dix-neuf ! Dix-neuf skippers encore en course dans le Vendée Globe. Paul Meilhat (SMA), qui tente toujours de réparer son bateau, est en route vers les côtés néo-zélandaises, encore distantes d'environ 2 000 milles nautiques à 8h30 (heure française). Meilhat subit une avarie de verin de quille depuis hier, alors qu'il se trouvait quasiment à mi-chemin entre la Nouvelle-Zélande et l'Amérique du Sud. "J'ai réussi à sécuriser la quille dans l'axe grâce à un système de sécurité" a expliqué le skipper sur le site du Vendée Globe. "Tout le système hydraulique du vérin est inopérant, donc, la quille peut se balader à 45 degrés d'un bord sur l'autre si elle n'est pas maintenue dans l'axe. Mais cela crée des contraintes énormes et s'il y a de la mer, il peut y avoir du jeu. Ma priorité est de préserver le bateau." 

Meilhat comme Ruyant et Le Diraison

Les derniers jours ont été particulièrement difficiles pour les skippers. Déjà hier, Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord pour le Projet Imagine) avait dû lui aussi rejoindre la Nouvelle-Zélande. Alors que son bateau se disloquait après une collision avec un OFNI, il est parvenu à atteindre le port de Bluff. "Je suis partagé entre une immense tristesse, et le soulagement. Je ramène un bateau très sérieusement blessé, mon Vendée Globe est terminé et je ne remonterai pas le chenal des Sables ! Mais j'étais bien dans ma course avant cet incident." Encore plus tôt, Stéphane Le Diraison (Compagnie du Lit/Boulogne-Billancourt) a été victime d'un dématage. Cela l'a obligé à reconstruire un mat de bric et de broc et à balancer par-dessus bord tout poids n'étant pas absolument indispensable. Il fait actuellement route vers l'Australie. 

Le Cléac'h toujours en tête

Devant, Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) continue de mener la danse. Il n'est plus qu'à 750 milles nautiques du Cap Horn. Alex Thomson (Hugo Boss) le suit à 533 mn. Jérémie Beyou (Maître CoQ) est en troisième position à 1438 mn. Jean-Pierre Dick (St-Michel-Virbac à 1864 nm), Yann Elies (Quéguiner - Leucémie Espoir à 2139 nm) et Jean Le Cam (Finistère Mer Vent à 2165 nm) devraient bientôt dépasser Paul Meilhat, pour l'instant toujours quatrième. 

Hugo Monier @hgo_mon

Vendée Globe