Armel Le Cléac 'h (FRA/Banque populaire VIII)
Armel Le Cléac'h, toujours au coude à coude avec Alex Thomson | Nefertiti / DPPI

Le Point Vendée Globe: Duel en tête dans la tempête

Publié le , modifié le

Armel Le Cléac'h et Alex Thomson ont poursuivi leur épique duel au sud de la Nouvelle-Zélande, dans une mer déchaînée et par un vent très fort, à 6500 milles de la queue de la flotte du Vendée Globe.

Le skippeur breton de Banque Populaire VIII domine les débats avec un écart qui s'est encore creusé sur son rival britannique d'Hugo Boss. Alex Thomson, qui navigue sans foil tribord, cassé lors d'une collision avec un objet non identifié, a encore perdu un peu de terrain samedi, relégué à 190 milles. "C'est dur de dormir, je m'inquiète juste de ce qui va se passer dans les 5 ou 10 prochaines minutes", racontait-il lors de la vacation de la mi-journée. "Que va-t-il se passer si la structure lâche ou si le bateau heurte quelque chose? Combien de temps avant la nouvelle rafale? En pleine nuit, il est encore plus difficile de gérer ces pensées".

Avant d'ajouter: "J'ai hâte que les conditions se calment un peu pour pouvoir ranger ma maison et relâcher la pression." Le répit pourtant s'annonce bref, une nouvelle dépression se profilant sur leur passage. Depuis le retour en course de Romain Attanasio samedi matin, après deux journées au mouillage au pied du cap de Bonne-Espérance pour réparer ses safrans, les 22 marins encore en lice dans le huitième Vendée Globe sont désormais tous en mer. En queue de peloton, Attanasio se situe à près de 6500 milles des leaders. Tout proche de la longitude du cap Leeuwin, Jean Le Cam (7e) a aligné quant à lui d'impressionnantes vitesses, et fait parler la poudre, tout comme Louis Burton (9e).

AFP