Banque Populaire VIII
Armel Le Cléac'h à la barre de Banque Populaire VIII | Y.ZeddA - BPCE

Le point Vendée Globe: Armel Le Cléac'h prend le large

Publié le , modifié le

Les dernières heures de course ont été très profitables à Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII), sur le Vendée Globe. Le leader de la course est passé d'une avance de moins de 50 milles à plus de 100 milles sur Alex Thomson (Hugo Boss), son dauphin, dans la nuit de dimanche à lundi. Le duo mène sa course loin devant Sébastien Josse (Edmond de Rotschild), renvoyé à près de 600 milles, alors que les autres concurrents sont à plus de 1000 milles.

Deux courses en une. Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) et Alex Thomson (Hugo Boss) vont passer la longitude du cap Leeuwin, en Australie, alors que le peloton se trouve au cap de Bonne-Espérance, en Afrique du Sud. Un océan les sépare.

Pour les deux premiers, la bagarre fait rage, mais le leader a pris le large durant les dernières heures. Pour eux, les forts vents ne sont plus d'actualité. Du coup, ils naviguent aux alentours des 12-13 noeuds. Derrière, c'est la bataille contre les adversaires, mais aussi contre la grosse dépression placée sur leur route.

Des vents de 40 noeuds, 4m de houle, les bateaux sont soumis à rude épreuve.  "On commence à entrer dans le vif du sujet avec les dépressions qu'on n'avait pas vu jusqu'à maintenant… mais voilà, c'est le tour du monde, c'est le Vendée Globe !", a déclaré Sébastien Josse lors de la vacation de nuit. Il est le premier poursuivant du duo de tête.

Certains ont choisi de remonter vers le Nord pour s'épargner le plus gros temps. C'est le cas de Jérémie Beyou (Maître Coq) et de Paul Meilhat (SMA), respectivement 5e et 4e de la course à plus de 1000 milles du leader. D'autres ont ralenti pour laisser passer la dépression, comme Yann Eliès (Quéguiner Leucémie Espoir), 6e à plus de 1700 milles.