Jean-Pierre Dick
Jean-Pierre Dick à bord de "Virbac Paprec 3" | AFP

Jean-Pierre Dick a perdu sa quille sur le Vendée Globe

Publié le , modifié le

François Gabart (Macif) était toujours en tête mardi matin du Vendée Globe dans l'Atlantique nord, devant Armel Le Cléac'h (Banque Populaire), mais Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3), 3e, a perdu la quille de son voilier et fait route vers les Açores. Il doit prendre une décision "rapidement" sur un éventuel abandon.

A 05h00 heure de Paris, Gabart ne devançait plus Le Cléac'h que de 95  milles, contre plus de 140 la veille à la même heure. Le skipper de Macif, ralenti par des brises faibles au cours des dernières  36 heures, affichait toutefois une meilleure vitesse que son plus proche adversaire (15,6 noeuds contre 11,6) et semblait avoir accéléré dans un vent  d'est/nord-est un peu plus soutenu.

 Virbac-Paprec 3 a quant à lui perdu sa quille à environ 500 milles au  nord-ouest des îles du Cap Vert dans la nuit de lundi à mardi, a annoncé son  équipe, précisant que le skipper était sain et sauf. L'avarie est survenue lundi vers 23h45 (heure de Paris), a-t-on indiqué de  même source, ajoutant que Dick avait "stabilisé la situation". "Le bateau est à  l'endroit, ballasts remplis, et navigue à 8 noeuds vers les Acores".

Dick: "Ce n'est pas encore fini"

"C'est une grosse déception, la 3e place était à portée d'étrave, elle  m'attendait, a-t-il ajouté. J'ai travaillé pendant 4 ans en espérant terminer  sur le podium du Vendée Globe". "Ce n'est pas encore fini, je n'ai pas abandonné, a-t-il souligné.  Néanmoins ce ne sera pas simple de parcourir 2.000 milles sans ma quille! Faire  du bateau sans quille, c'est comme faire de la flûte sans les mains". "Sans quille, a-t-il expliqué, le bateau est devenu une grande planche à  voile sans grosse capacité de rappel. Pour l'instant, je ne me sens pas en  danger, j'ai rempli les ballasts (ndlr: réservoirs à eau de mer) au vent afin  d'équilibrer le bateau. Tout est rangé. J'ai mis les deux safrans dans l'eau,  il n'y a pas de risque immédiat pour moi. J'ai aussi mis une dérive pour  contrôler ma direction".

"J'ai du temps devant moi avant de virer de bord ou d'empanner, je vais  réfléchir aux différentes solutions", a encore souligné le skipper de  Viurbac-Paprec 3, insistant sur le fait qu'il allait bien "malgré une douleur  aux côtes", et qu'il avait "dormi un peu afin d'être lucide". "Je suis conscient que je vais être confronté à un choix difficile: celui  de continuer la course ou celui de limiter les risques pour le bateau, a  reconnu Dick. Il y a un arbitrage à faire entre s'arrêter et celui de  poursuivre la navigation avec un handicap".

Dick, 47 ans, est le deuxième skipper de ce 7e Vendée Globe dont le bateau perd sa quille, après un autre Français, Marc Guillemot (Safran), à qui cette  mésaventure était arrivée seulement quelques heures après le départ de la  course, le 10 novembre des Sables-d'Olonne (Vendée). C'était la troisième participation de Jean-Pierre Dick au Vendée Globe: il  avait fini 6e en 2004-2005 et abandonné en 2008-2009. Les premiers des 12 concurrents sont attendus aux Sables le week-end  prochain, peut-être dès samedi.

Vidéo : la position des skippers en 3D

Voir la video

Voir la position des skippers
   
    Classement à 05h00 :
    1. François Gabart (FRA/Macif) à 1.730,2 milles de l'arrivée
    2. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire) à 95 milles du premier
    3. Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) à 421,1
    4. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 657,7
    5. Mike Golding (GBR/Gamesa) à 2.284,6
    6. Jean Le Cam (FRA/SynerCiel) à 2.285,7
    7. Dominique Wavre (SUI/Mirabaud) à 2.481,7
    8. Javier Sanso (ESP/Acciona) à 2.544,9
    9. Arnaud Boissières (FRA/Akena Vérandas) à 2.608,4
    10. Bertrand de Broc (FRA/EDM Projets) à 3.116,9
    11. Tanguy de Lamotte (FRA/Initiatives coeur) à 3.423,8
    12. Alessandro Di Benedetto (FRA/Team Plastique) à 4.182,7

AFP