Jean Le Cam
Jean Le Cam | JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Jean Le Cam félicite François Gabart

Publié le , modifié le

Jean Le Cam (SynerCiel), en 5e position dans le Vendée Globe 2012-2013 et 2e en 2004-2005, a félicité son compatriote François Gabart. Voici les principaux extraits de cette lettre ouverte, pleine d'humour, du "roi Jean" (son surnom) au jeune (29 ans) skipper de Macif.

"Mon petit François,
Félicitations pour cette belle place. Tu nous as bluffés, on en est les  bras ballants. Ce que tu as fait est tout simplement impressionnant.
En premier: bravo parce que tu es premier bizuth. Le 2e bizuth, si je ne  m'abuse, doit être (l'Espagnol) Javier Sanso, que tu as relégué à une quinzaine  de jours.
Bravo à toi et aussi bravo à toute ton équipe. On est bien placé pour  savoir que c'est un travail d'équipe. Bravo pour ce que tu as fait. Tu as su  t'entourer avec l'équipe de Michel Desjoyeaux avec Mer Agitée, parce que  c'était une démarche personnelle de ta part et je l'apprécie, je la salue car  c'était la bonne démarche.

Je pense qu'on va faire des économies au niveau de la fédé (ndlr:  Fédération française de voile), on ne va pas avoir besoin de faire un cocktail  avec un jury pour élire le Marin de l'année. Parce que quand on est recordman  des 24 heures en monocoque - voilà! Quand on est 1er bizuth du Vendée Globe -  voilà! Quand on est 1er du classement général du Vendée Globe - voilà, voilà!  Et qu'on a passé la barre mythique des 80 jours et que tu es le 1er à avoir  passé cette barre, je dis tout simplement chapeau bas. C'est beau ce que tu as  fait et moi j'en suis baba.

Y a rien à dire. Bravo mon petit François. Tu as fait une superbe course,  tu ne l'as pas volée, tu t'es bien préparé et bravo encore. Il faut aussi  savoir que pour faire un bon premier, il faut un bon second, c'est ce que je  dis toujours. Et dans la foulée, si tu n'avais pas eu Armel (ndlr: Le Cléac'h,  skipper de Banque Populaire, en 2e position) avec toi, tu n'aurais pas fait ce  que tu as fait. Alors bravo Armel, que j'associe aussi à cette performance, pas  à cette victoire mais tout au moins à cette performance. Parce que l'on sait  qu'une performance comme celle-là, elle se fait grâce à l'autre qui te pousse  dans l'affaire.
Bravo François, Bravo Armel et à bientôt"