francois gabart vendée globe macif
Francois Gabart (Macif) | DPPI

Gabart reprend les commandes

Publié le , modifié le

François Gabart (Macif) a repris le commandement du Vendée Globe mercredi matin entre la Tasmanie et la Nouvelle-Zélande après avoir dépassé Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) pendant la nuit.

Quand ce n'est pas l'un, c'est l'autre... Gabart et Le Cléac'h se relaient  en tête de la course autour du monde en solitaire et sans escale, laissant  leurs adversaires à une ou plusieurs journées de mer derrière eux. Gabart et Le Cléac'h, qui marchaient cap à l'est dans des vents de nord  d'une quinzaine de noeuds, ont parcouru à peu près la moitié du parcours de ce  7e Vendée Globe. Mais au 38e jour de mer, cela ne signifie pas pour autant  qu'ils sont à mi-course car la deuxième partie du parcours est toujours plus  longue (notamment la remontée de l'Atlantique sud) que la première. Le temps à battre, établi par Michel Desjoyeaux lors de la dernière édition  (2008-2009), est de 84 jours 03 h et 09 min.

Le trou est fait

Mercredi à 05h00 heure de Paris, Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3)  pointait toujours en 3e position à 473 milles, devant le Britannique Alex  Thomson (Hugo Boss, 4e) et le Suisse Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat, 5e),  tous deux à plus de 800 milles. Treize concurrents étaient encore en course mercredi matin dans cette 7e  édition du Vendée Globe après les abandons de sept skippers. Depuis plusieurs jours, Virbac-Paprec 3 ne peut plus utiliser ses voiles de capelage (petit spi et petit gennaker). La pièce qui tient la voile dans sa partie supérieure était hors d’usage. Malgré les latitudes australes, Jean-Pierre Dick est monté dans le mât cette nuit (France). Une opération périlleuse de 2 heures qui a permis au skipper niçois de remettre en place une nouvelle pièce. "Depuis plusieurs jours, j'attendais la fenêtre météo pour monter au mât. Ce type d’opération est dangereux mais je n’avais pas le choix. Tu es tout seul, il y a du vent et de la mer. Pour couronner le tout, il fait froid et tu es dans les 50èmes hurlants. Autant te dire que tu te poses des questions avant de monter. J’ai attendu une petite accalmie. J’ai mis Virbac-Paprec 3 au vent arrière pour ralentir le bateau à 12 nœuds. L’ascension et la descente ont été périlleuses. Tu es brinquebalé dans tous les sens. Je n’en menais pas large. J’ai réussi à remplacer la pièce défectueuse. Je suis très heureux de l’avoir fait car il y a peu d’opportunité dans cette région pour faire l’acrobate dans les airs. Virbac-Paprec 3 récupère son potentiel. C’est une bonne chose pour la suite de la course".

Gabart dans le Pacifique, Boissières a bon vent

Voir la video

Le point sur la course

  
Classement à 05h00 heure de Paris:
1. François Gabart (FRA/Macif) à 12.173,7 milles de l'arrivée
2. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire) à 5,3 milles du premier
3. Jean-Pierre Dick (FRA/Virbac-Paprec 3) à 473
4. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 805,7
5. Bernard Stamm (SUI/Cheminées Poujoulat) à 827,6
6. Jean Le Cam (FRA/SynerCiel) à 1.503,4
7. Mike Golding (GBR/Gamesa) à 1.711,7
8. Dominique Wavre (SUI/Mirabaud) à 1.847,4
9. Javier Sanso (ESP/Acciona) à 1.934
10. Arnaud Boissières (FRA/Akena Vérandas) à 2.497

AFP