Gabart mène toujours la flotte dans l'Océan Indien
François Gabart (Macif) mène grand train en tête de la flotte | JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Gabart reprend le cap

Publié le , modifié le

A moins de dix jours de l'arrivée prévue du vainqueur au Sables d'Olonne, la situation reste toujours assez indécise en tête du Vendée Globe, même si François Gabart (Macif), enfin dégagé des pièges du Pot au Noir, a repris un peu de marge sur son poursuivant Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) , sur lequel il comptait 94 milles d'avance lors du dernier pointage jeudi au 68e jour de course.

Gabart (Macif) ne conservera pas un bon souvenir de cette maudite zone de convergence intertropicale atlantique, qui ne cesse de créer des problèmes aux navigateurs depuis la nuit du temps. Les difficultés qu'il y a rencontrées ont fait fondre la confortable avance qu'il avait construite dans l'Atlantique sud sur Le Cléac'h.

Sorti de cette ornière, Gabart est donc reparti avec de la puisse mais la suite des évènements ne s'annonce pas tranquille pour autant. Car devant les étraves des deux leaders se profile une barrière anticyclonique née de la jonction de deux anticyclones: celui des Bermudes à l'ouest et celui des Açores à l'est. Autrement dit, les bateaux pourraient tourner au ralenti.
La seule solution semble être de décrire une large "cuillère" dans l'ouest pour tenter de bénéficier ensuite de vents portants pour la dernière ligne droite vers les Sables-d'Olonne.  Mais à la latitude des Canaries, il faudra traverser une zone de vents faibles avant de contourner l'archipel des Açores ou de passer au milieu. Autant dire que rien n'est encore joué, car la moindre erreur tactique ou le moindre pépin technique de l'un des protagonistes pourrait profiter immédiatement à son adversaire direct.

Derrière, la situation s'est un peu décantée car Jean-Dick, (Virbac-PAprec), 3e à 378 milles de Gabart, a repris près de 300 milles d'avance sur Alex Thomson, et les deux hommes devraient, sauf incident, terminer respectivement à ces places d'honneur. Car encore plus loin derrière, dans le sillage de Jean Le Cam, ils sont un groupe de cinq concurrents pointés à plus de 2.000 milles. A noter que le 12e et dernier concurrent, le Franco-Italien Alessandro di Benedetto (Team Plastique), a pour sa part doublé le cap Horn. Il ne reste plus désormais aucun bateau du Vendée Globe dans le Pacifique.

Le classement

1. François Gabart (FRA/Macif) à 2.690,9 milles de l'arrivée
2. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire) à 94,5 milles du premier
3. Jean-Pierre Dick (FRA/Virbac-Paprec 3) à 378,2
4. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 654,7
5. Jean Le Cam (FRA/SynerCiel) à 2.083,4
6. Mike Golding (GBR/Gamesa) à 2.138,5
7. Javier Sanso (ESP/Acciona) à 2.287,6
8. Dominique Wavre (SUI/Mirabaud) à 2.352
9. Arnaud Boissières (FRA/Akena Vérandas) à 2.419
10. Bertrand de Broc (FRA/EDM Projets) à 3.541,9