François Gabart sur son bateau Macif mène pour l'instant les débats
François Gabart sur son bateau Macif plus très loin des Sables-d'Olonne | MaxPPP - Ouest France - Joël Le Gall

Gabart prend le large

Publié le , modifié le

Après des semaines durant lesquelles les deux hommes sont restés quasiment bord à bord, François Gabart (Macif) s'est peu à peu détaché d'Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) et a même pris le large en tête du Vendée Globe, grâce à son option tactique à l'est, tandis que son adversaire a un peu souffert de son décalage dans l'ouest avec sur sa route, plus de près, plus de virements de bord et moins de vent. Durant les dernières heures, il ne progressait qu'à 4,8 noeuds, trois fois moins vite que Gabart (Macif). Du coup, leur écart s'est creusé et n'a jamais été aussi important. Il atteignait 100,2 milles (environ 190 km) mardi lors du dernier pointage.

Dans la journée, les duettistes du Vendée Globe se sont recentrés pour négocier l'anticyclone de Saint-Hélène, , prochain piège météo, et Le  Cléac'h s'aligne doucement sur le sillage de Gabart. 
Jean Le Cam est devenu le 5e concurrent à appser le Cap Horn et à abandonner le Pacifique pour l'Atlantique sud. Il va lui aussi être confronté à une remontée qui s'annonce laborieuse avec des vents mollissants et contraires. Le Cam, talonné par Mike Golding  à 200 milles, va donc devoir surtout s'accrocher à sa 5e car il semble trop loin d'Alex Thomson qui le précède de plus de 1000 milles. De son côté, le Britannique peut lui espérer venir ravir une place sur le podium car il ne pointait qu'à 173 milles de Jean-Pierre Dick, actuellement troisième au classement. On pourrait donc avoir là aussi un passionnant duel pour la fin de course.

Quant à Bernard Stamm, il s'achemine pour sa part  vers une disqualification inévitable. Son équipe a en effet indiqué qu'elle tentait de le faire ravitailler en gazole mercredi ou jeudi aux environs du Horn.  Depuis sa collision avec un OFNI dans la nuit de samedi à dimanche, Stamm n'a plus d'hydrogénérateurs et ne peut plus "fabriquer" l'électricité nécessaire notamment à son pilote automatique et ses instruments de navigation. Le gazole lui permettra de faire tourner son moteur pour recharger ses batteries, mais du même coup, cette aide extérieure, contraire au règlement, lui vaudra d'être mis hors course.

Le classement

1. François Gabart (FRA/Macif)  à 5.218,4 milles de l'arrivée
2. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire)  à   100,2 milles du premier
3. Jean-Pierre Dick (FRA/Virbac-Paprec 3)   à   457,9
4. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss)             à   630,2
5. Jean Le Cam (FRA/SynerCiel)              à 1.670,4
6. Mike Golding (GBR/Gamesa)                à 1.895,6
7. Dominique Wavre (SUI/Mirabaud)           à 1.985,6
8. Bernard Stamm (SUI/Cheminées Poujoulat)  à 2.028,2
9. Arnaud Boissières (FRA/Akena Vérandas)   à 2.228,8
10. Javier Sanso (ESP/Acciona)               à 2.241,3

 

 

 

.