Jean-Pierre Dick a pris la tête du Vendée Globe dans la nuit
Cap-hornier, Jean-Pierre Dick veut désormais lâcher les chevaux dans l'Atllantique | JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Dick passe le cap Horn et vise la tête

Publié le , modifié le

Après François Gabart (Macif) et Armel Le Cleac'h ( Banque Populaire), Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) a doublé le cap Horn à 5h40 ce matin (heure française). Pointé à 340 milles du leader, le skipper niçois ne veut pas lâcher le morceau et compte "se sortir les tripes dans la remontée de l'Atlantique".

Gabart et Le Cleac'h déjà dans l'Atlantique sud, Jean-Pierre Dick les a rejoints ce matin. En passant le cap Horn en 53 jours, 16 heures et 38 minutes de course, celui qui avait abandonné le dernier Vendée Globe sur avarie a confié son bonheur de retrouver des mers plus clémentes. "Le cap Horn c'est un moment magique et symbolique. Il se mérite après la longue traversée du pays des ombres  (ndlr: océans Indien et Pacifique). Tu as l'impression de revenir à la lumière, a déclaré le skipper de Virbac-Paprec 3. Tu mets le clignotant vers la ligne d'arrivée. Même s'il y a des glaces, du  vent et de la mer, tu ressens quelque chose de fort intérieurement".

Le marin de 47 ans s'est également épanché sur ses difficultés dans le Sud, où il a été décramponné par le duo de tête. "Le Sud est normalement un lieu d'expression pour moi. Cette  fois-ci, ce fut une frustration. Je suis content de passer à autre chose car la  course est loin d'être finie. Il va falloir se sortir les tripes dans la  remontée de l'Atlantique. Une autre phase de la course arrive, je l'aborde avec combativité" affirme néanmoins le triple vainqueur de la Transat Jacques Vabre, déterminé à refaire son retard sur la tête. Gabart et Le Cléac'h faisaient route à petite vitesse au nord-est  au sud des îles Malouines dans des vents d'une dizaine de noeuds. Entré 1 jour  10 heure et 20 minutes après Gabart dans l'Atlantique, le Niçois peut se targuer d'avoir repris plus d'une centaine de milles sur ses deux camarades. De quoi espérer un retour.

Bernard Stamm, qui avait 24h pour demander la réouverture de l'instruction concernant sa disqualification a utilisé son droit et reste donc provisoirement en course, en attendant la décision finale du jury international. Désormais, ce dernier a 24h pour examiner la requête du skipper suisse. S'il ne l'accepte pas, la disqualification du skipper Cheminées- Poujoulat sera officiellement entérinée...

Voir les positions des skippers

Classement à 05h00 heure de Paris:

1. François Gabart (FRA/Macif) à 6.697 milles de l'arrivée
2. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire) à 31,5 milles du premier
3. Jean-Pierre Dick (FRA/Virbac-Paprec 3) à 340,2
4. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 691
5. Jean Le Cam (FRA/SynerCiel) à 1.940,2
6. Mike Golding (GBR/Gamesa) à 2.377,7
7. Dominique Wavre (SUI/Mirabaud) à 2.470,9
8. Javier Sanso (ESP/Acciona) à 2.569,6
9. Arnaud Boissières (FRA/Akena Vérandas) à 2.647,5
10. Bernard Stamm (SUI/Cheminées Poujoulat) à 2.672,9 -- a fait appel de sa  disqualification

Jerome Carrere