Virbac-Paprec de Jean-Pierre Dick
Jean-Pierre Dick s'affaire sur Virbac-Paprec 3 | DPPI - JEAN-MARIE LIOT

Dick grimpe au mât, Gabart s'éloigne

Publié le , modifié le

Revenu à 350 milles des deux premiers, Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec) est parvenu à libéré son gennaker qui se trouvait coincé en haut de son mât, en profitant d'une petite accalmie du temps. Devant, François Gabart (Macif) va un peu plus vite qu'Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) et a donc pris une vingtaine de milles d'avance.

C'est l'une des manoeuvres les plus redoutées par les skippers. Mais Jean-Pierre Dick n'avait pas le choix: il devait monter au mât de Virbac-Paprec 3. Depuis le 22 décembre, son gennaker y était coincé, à 27 mètres de haut. Après quatre tentatives infructueuses, la cinquième a été la bonne et le skipper de  Virbac-Paprec 3 ne cachait pas sa joie d'y être parvenu. "Depuis que le problème est survenu, je guettais la météo à chaque instant  pour monter au mât, a-t-il expliqué. J'ai fait plusieurs tentatives mais la mer  était vraiment trop mauvaise. J'ai même cherché des alternatives pour m'arrêter  dans une baie au cap Horn. Les conditions n'étaient pas favorables, j'ai décidé  d'opérer en mer hier (jeudi) soir. Un vrai périple en haute montagne !. L'opération, difficile,  m'a pris 02h45 en tout: 45 minutes de préparation, 40 minutes de montée et  autant de descente, une quarantaine de minutes là-haut. C'est toujours  fastidieux de monter quand tu es au large. Ca bouge beaucoup à 30 mètres, c'est dangereux!" Désormais libéré, le 3e du Vendée Globe va tenter de revenir sur les deux premiers du classement.

François Gabart (Macif) et Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) sont toujours très proches, mais ils ne sont plus bord à bord. Armel Le Cléac'h a choisi de se décaler légèrement à  l'ouest de la route de François Gabart. Les deux hommes traversaient une solide dépression, avec 40 noeuds de sud-ouest et une mer très mauvaise, avant de trouver une vaste zone anticyclonique. Dans la matinée, le skipper de Macif bénéficiait d'un peu plus de vitesse (15 noeuds contre 12) ce qui lui permettait de prendre plus de 21 milles d'avance sur son rival.

Classement à 5h:

1. François Gabart (FRA/Macif) à 6.051 milles de l'arrivée
2. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire) à 21,9 milles du premier
3. Jean-Pierre Dick (FRA/Virbac-Paprec 3) à 350,9
4. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 686,7
5. Jean Le Cam (FRA/SynerCiel) à 1.958,1
6. Mike Golding (GBR/Gamesa) à 2.317,1
7. Dominique Wavre (SUI/Mirabaud) à 2.397,7
8. Bernard Stamm (SUI/Cheminées Poujoulat) à 2.483,6
9. Javier Sanso (ESP/Acciona) à 2.496,7
10. Arnaud Boissières (FRA/Akena Vérandas) à 2.554,2
...