Le skipper tricolore Armel Le Cleac'h
Le skipper français Armel Le Cleac'h | AFP - DAMIEN MEYER

Armel Le Cleac'h en tête après la première nuit, Jean-Pierre Dick suit de près

Publié le , modifié le

Le skipper tricolore Armel Le Cleac'h (Banque Populaire VIII) occupait la tête de la flotte lundi matin après une première nuit en mer à batailler avec le vent dans le golfe de Gascogne. Celui qui a terminé deuxième des deux dernières éditions devançait son compatriote Jean-Pierre Dick (St Michel-Virbac) et Alex Thomson (Hugo Boss). Tous les favoris sont dans le Top 10 et se tiennent dans une quinzaine de milles. A noter que l'Espagnol Didac Costa n'est toujours pas reparti des Sables après son retour brutal dimanche peu après le départ de ce huitième Vendée Globe.

Première nuit dans l'océan Atlantique au large des côtes française et espagnole et déjà peu de sommeil pour les concurrents du Vendée Globe. Armel Le Cleac'h, le malheureux concurrent des deux dernières éditions, virait en tête au pointage de 5h du matin. Avec un vent nord et une moyenne de 20 noeuds pour la flotte, le skipper de Banque Populaire VIII marchait cap au sud-ouest à 23,5 noeuds, beaucoup plus vite que Dick (StMichel-Virbac/15 noeuds) et Thomson (Hugo Boss/18).

Suivaient Morgan Lagravière (Safran), Vincent Riou (PRB), Jérémie Beyou (Maître Coq), Sébastien Josse (Edmond de Rothschild), Paul Meilhat (SMA), Yann Eliès (Quéguiner-Leucémie Espoir) et Jean Le Cam (Finistère Mer Vent). Première conclusion de cette nuit de course, les bateaux équipés de foils font la loi puisqu'ils sont six aux sept premières places. Le seul "intrus" se nomme Vincent Riou (PRB), le vainqueur de l'édition 2004.

Lire aussi : Les cinq lieux mythiques du Vendée Globe

Première petite avarie pour Kito De Pavant

Il n'y a pas eu de grosse casse dans le golfe de Gascogne, mais Kito De Pavant (Bastide Otio) a connu une nuit agitée. "Le golfe de Gascogne n'est pas si simple, car il y a de la mer et surtout le vent de nord est instable en force et en direction, ce qui implique des réglages voire des changements de voile incessants. Là, je suis à 10 noeuds de vitesse, alors qu'il y a cinq minutes je marchais à 20 nœuds !", a-t-il déclaré lors de la vacation radio. Résultat, un petit problème de voile puisque son J1 (voile d'avant) s'est déroulé dans le haut, a fait un noeud.

Le skipper a dû "batailler ferme pour réussir à l'affaler. J'ai perdu deux ou trois heures dans cette histoire, mais rien de grave, on rentre dans le rythme et il est élevé". Lui a pu continuer au contraire de Didac Costa (One Planet One Ocean) qui a fait demi-tour dimanche soir en raison d'une voie d'eau et d'un problème électrique. Il est rentré aux Sables-d'Olonne vers 18h30, d'où il pourra repartir après avoir réparé son avarie, dans une limite de 10 jours.

Classement à 05h00:

1. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire VIII) à 24.203,8 milles de l'arrivée
2. Jean-Pierre Dick (FRA/StMichel-Virbac) à 1,7 mille du premier
3. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 2,8
4. Morgan Lagravière (FRA/Safran) à 3,9
5. Vincent Riou (FRA/PRB) à 6,9
6. Jérémie Beyou (FRA/Maître Coq) à 8,4
7. Sébastien Josse (FRA/Edmond de Rothschild) à 9,7
8. Paul Meilhat (FRA/SMA) à 11,6
9. Yann Eliès (FRA/Quéguiner-Leucémie Espoir) à 15,1
10. Jean Le Cam (FRA/Finistère Mer Vent) à 16,5