Banque Populaire Le Cleac'h
Armel Le Cleac'h sur Banque Populaire | AFP

Vendée Globe: Toutes voiles dehors !

Publié le , modifié le

Après des années d'attente, de préparation physique et technique, 20 skippers s'élancent ce samedi à l'assaut du Vendée Globe, course autour du monde en solitaire et sans assistance. Pendant près de trois mois, ils vivront une expérience unique, que seule cette course à part peut procurer. Au-delà de l'aventure humaine extraordinaire, ce Vendée Globe est aussi et surtout une compétition avec ses favoris et ses outsiders.

LE DEPART DU VENDEE GLOBE EN DIRECT

Ils sont trois skippers à se partager la faveur des pronostics. Vincent Riou, seul vainqueur du Vendée Globe en lice, Armel Le Cléac'h qui avait terminé deuxième de la précédente édition en 2008, et Jean-Pierre Dick, désigné marin de l'année 2011 après avoir remporté la Transat Jacques-Vabre (avec Jérémie Beyou) et la Barcelona World Race (avec Loick Peyron). Ces trois marins disposent de bateaux nouvelle génération qui devraient théoriquement les avantager. Mais d'autres comme Bernard Stamm et François Gabart, bénéficient également de monocoques de nouvelle génération. Ils seront également quelques-uns à vouloir effacer une édition du Vendée Globe écourtée, comme ce fut le cas en 2008 pour Jérémie Beyou. Victime d'une avarie de gréement, le double vainqueur de la Solitaire du Figaro avait été contraint à l'abandon au large du Brésil.

Pour avaler les 24 840 milles (théoriques) de ce parcours autour du monde, l'expérience sera déterminante. A 53 ans, Marc Guillemot qui a choisi d'optimiser le navire (Safran) sur lequel il avait concouru lors de la dernière édition aimerait bien éviter les nombreuses péripéties qu'il a vécues pour affronter une dernière fois l'Everest des Mers. Atteindre la ligne d'arrivée sera l'objectif principal de Bernard Stamm. Malgré deux abandons lors des deux précédentes éditions, le Suisse sait à quoi s'attendre, et disposera d'un monocoque parmi les plus puissants de la flotte. Côté expérience, Jean Le Cam et Mike Golding, n'ont plus grand chose à apprendre, et pourraient pourquoi pas créer la surprise.

Davies pour faire mieux que MacArthur

Avant de penser à une présence sur le podium, l'essentiel des concurrents voudront avant tout éviter la casse, et si d'aventure ils se trouvent bien classé, ce sera un peu la cerise sur le gâteau. Alex Thomson, Kito de Pavant, ou encore Arnaud Boissières, rêvent évidemment de lever triomphalement les bras d'ici trois mois, mais une place dans le top cinq serait déjà une très belle récompense. Seule femme présente sur la ligne de départ, Samantha Davies a fait sa place dans ce milieu très masculin de la voile. Quatrième de la précédente édition, elle rêve de faire mieux que sa compatriote britannique Ellen MacArthur, deuxième en 2001...

Cette édition sera également l'occasion pour l'Espagnol Javier Sanso d'effectuer son retour après dix ans éloignés du Vendée Globe. Contraint à l'abandon, "Bubi" tâchera avant tout de boucler la boucle. Ce sera également le cas de Bertrand de Broc, victime de deux abandons en 1992 e 1996. A 57 ans, Dominique Wavre sera le doyen de l'épreuve, et même s'ils sont concurrents, il aura peut-être donné quelques conseils précieux au benjamin de l'épreuve, Louis Burton (27 ans). Trois autres novices, Tanguy de Lamotte, le Polonais Zbigniew Gutowski et le Franco-italien Alessandro di Benedetto tâcheront de faire bonne figure dans cet incroyable défi.

Voir la video

Voir la video

Romain Bonte