François Gabart sur son bateau Macif mène pour l'instant les débats
François Gabart sur son bateau Macif plus très loin des Sables-d'Olonne | MaxPPP - Ouest France - Joël Le Gall

Vendée Globe: Gabart reprend de peu la tête

Publié le , modifié le

François Gabart était repassé en tête mardi matin du Vendée Globe dans l'océan Indien. Le skipper Macif possédait 8,1 milles d'avance sur Armel Le Cléac'h (Banque Populaire). Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) était pour sa part en léger retrait (79 milles d'écart avec le premier). Alex Thomson (Hugo Boss) a indiqué lui qu'il avait eu un accident -finalement sans gravité- dans la nuit de lundi à mardi.

Au pointage de 05h00 (heure française), Gabart et Le Cléac'h, qui ne cessent de passer et de se repasser, avaient l'un et l'autre franchi l'extrémité ouest de la "porte des glaces" de l'île Amsterdam et plongeaient vers le sud. Insatiable, le duo terrible continuait d'afficher des vitesses impressionnantes d'une vingtaine de nœuds, Gabart étant un poil plus rapide que Le Cléac'h (21,1 nœuds contre 19,8).

Un petit peu décrochés, Dick et Stamm approchaient eux aussi de la porte Amsterdam, qu'ils devraient passer à leur tour dans la journée. Gabart a passé lundi -un mois exactement après le départ des Sables-d'Olonne du Vendée Globe- la barre symbolique des 1.000 km (545 milles) en 24 heures avec un monocoque Imoca de 60 pieds (18,28 m). Ces bateaux atteignent aujourd'hui des moyennes journalières qui ne sont plus très éloignées de celles des multicoques les plus performants. Gabart, avec son plan VPLP-Verdier de dernière génération, a même dépassé les temps établis en trimaran au milieu des années 1990 (540 milles pour le Suisse Laurent Bourgnon en 1994)

Thomson a eu des soucis

Alex Thomson (Hugo Boss), qui occupait la 5e place du Vendée Globe à 05h, a eu chaud dans la nuit de lundi à mardi. Le skipper Hugo Boss a en effet heurté un objet non identifié dans l'océan Indien, endommageant l'un des deux safrans de son bateau et détruisant un hydrogénérateur. "Une réparation en urgence a permis à Alex Thomson de rester dans la course", a ajouté son équipe dans un communiqué. "J'ai entendu une forte détonation en avant de l'endroit où je me trouvais. J'ai d'abord pensé à un choc sur la quille ou sur une dérive. J'ai ensuite entendu une série de bruits moins prononcés sous la coque jusqu'à un gros bruit quand ça a touché le safran et l'hydrogénérateur (...), a poursuivi pour sa part Thomson. J'ai vu le safran en l'air et l'hydrogénérateur traîner dans l'eau." Le Britannique s'est déclaré optimiste en ce qui concerne la réparation de la tête de safran endommagée et "pense avoir les deux safrans en état de marche ce (mardi) matin." Pour le moment, ça a l'air de tenir...

Classement à 05h00 :
1. François Gabart (FRA/Macif) à 15.209,7 milles de l'arrivée
2. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire) à 8,1 milles du premier
3. Jean-Pierre Dick (FRA/Virbac-Paprec 3) à 79
4. Bernard Stamm (SUI/Cheminées Poujoulat) à 118,3
5. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 159,6
6. Mike Golding (GBR/Gamesa) à 653,5
7. Jean Le Cam (FRA/SynerCiel) à 675
8. Dominique Wavre (SUI/Mirabaud) à 850,7
9. Javier Sanso (ESP/Acciona) à 1.505,9
10. Arnaud Boissières (FRA/Akena Vérandas) à 1.967,9
11. Bertrand de Broc (FRA/VNAM avec EDM Projets)  2306,4
12. Tanguy de Lamotte (FRA/Initiatives-coeur) 2519, 2
13. Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) 3010,7

Voir les positions des skippers

AFP